Plus de services pour les personnes de 21 ans et plus

Par Journal Accès

Centre du Florès

L’établissement de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l’autisme des Laurentides, le Centre du Florès, annonce de nouveaux services spécialisés pour les adultes de 21 ans et plus. Cinq projets sont développés pour la région, dont un nouveau Centre d’activités spécialisées en intégration sociale (CASIS) pour les personnes ayant des besoins complexes, des appartements selon des modalités de soutien auprès de la personne et des programmes de sorties communautaires pour la clientèle.

 

Dans le secteur de Sainte-Agathe, et en concertation avec le Centre de Santé et de Services sociaux (CSSS) des Sommets, un projet d’intervention a été mis sur pied pour permettre à la clientèle adulte de vivre dans un milieu de vie qui répond à ses besoins: quitter la maison familiale ou le milieu de vie substitut pour plonger dans la vie en appartement. Ces logements, choisis pour et avec les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, sont comme n’importe quel autre appartement. La différence se situe au niveau du soutien que les personnes reçoivent afin d’acquérir l’autonomie nécessaire pour y vivre seule.

Toutes les sphères de la vie en appartement sont évaluées et travaillées: planification des épiceries, organisation des journées, aide pour le paiement des factures, relation avec le voisinage, etc.

 

 Pour le directeur des services à la clientèle du Centre du Florès, Richard Yelle, le soutien dont profitent les personnes qui souhaitent habiter en appartement est important: «L’accès à la vie en appartement représente souvent un grand défi pour les personnes qui ont une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Les sommes investies dans ce projet leur permettront de toucher à ce rêve et à ce besoin d’autonomie en développant pas à pas les qualités nécessaires pour franchir cette étape.»

 

Dans le même secteur, le nouveau CASIS de Sainte-Agathe pourra offrir en 2014 vingt nouvelles places. Le centre d’activités offrira des services de réadaptation et d’adaptation pour développer l’autonomie et la participation sociale et pour améliorer la qualité de vie. Les interventions sont proposées selon une approche positive qui se colle aux choix et à la prise de décision de la personne.

Des sorties organisées

pour répondre aux besoins

spécifiques de la clientèle

Au cours des derniers mois, la Société de l’autisme régionale des Laurentides (SARL) et le Centre du Florès ont développé une programmation au bénéfice des personnes qui reçoivent des services dans les CASIS de Saint-Jérôme, Rosemère et Saint-Eustache. La clientèle peut ainsi profiter de sorties extérieures dans la communauté en accompagnement individuel. Un autre volet communautaire sera également offert à la maison de la Société de l’autisme et aux installations du Centre du Florès de Lafontaine, quatre jours par semaine. Ce nouveau partenariat permet d’offrir, entre autres, une plus grande socialisation des personnes et leur permettre de découvrir leurs goûts et préférences, en lien avec leur participation sociale.

 

Un ajout de personnel spécialisé

Afin d’améliorer l’offre de service dans l’ensemble des CASIS du territoire des Laurentides, une ergothérapeute a été recrutée afin de rehausser la programmation offerte. Le Centre du Florès est présentement à étudier la programmation offerte. «D’avoir un regard aussi professionnel pour orienter nos choix est d’une grande valeur», croit M. Yelle. L’objectif visé par l’équipe est de spécialiser les activités offertes par les CASIS afin de mieux répondre aux situations spécifiques et d’être davantage lié aux besoins d’intervention des personnes. Deux éducateurs ont été également embauchés pour offrir du soutien éducatif auprès des personnes évoluant en CASIS, ou qui se retrouvent en situation d’intégration communautaire.

 

Des projets en lien avec les priorités de la ministre Hivon

En juin dernier, le Centre du Florès a obtenu l’aval de la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon, quant aux projets proposés par l’établissement pour les personnes de 21 ans et plus. Les sommes permettront au Centre de spécialiser ses interventions afin de répondre aux besoins de plus en plus complexes de sa clientèle. C’est aussi grâce à un travail de collaboration inédit avec la Société de l’autisme régionale des Laurentides et le CSSS des Sommets que le Centre du Florès a su réaliser ces projets innovants. Les projets permettent la création de sept emplois dans la région des Laurentides.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de