Plusieurs tournages dans la région cet été

Par Eric-Olivier Dallard
Plusieurs tournages dans la région cet été

Le Bureau du cinéma et de la télévision Argenteuil-Laurentides (BCTAL) affiche une feuille de route déjà bien remplie à cette période de l’année.

En effet, les commissaires du BCTAL, Dany Brassard et Marie-Josée Pilon, confirment que la région des Laurentides a toujours la cote auprès des producteurs québécois et étrangers!

Les activités ont en effet débuté dès janvier avec «Hidden», un thriller en 3D entièrement tourné sur le site de l’ancienne abbaye d’Oka. Pour les besoins du tournage, cette coproduction Québec-Italie (Caramel films et Redark ) a occupé les lieux jusqu’au 31 mars.

En février, «Voyez comme ils dansent», une coproduction franco-québécoise (BBR production) réalisée par Claude Miller, était de passage pour quelques scènes à l’ancienne gare de Calumet (Grenville-sur-la-Rouge).

Au même moment, Mirabel et Prévost accueillaient le tournage de «En terrains connus». Un film produit par Micro_Scope, réalisé par Stéphane Lafleur, celui à qui on doit «Continental, un film sans fusil», tourné à Ste-Thérèse en 2006.

En avril, c’était au tour de «Upside Down» d’installer son équipe sur le territoire des Laurentides. Résultat d’une coproduction entre la France et le Québec (Transfilm), Upside Down mettra en vedette Kristen Dunst (Spider-Man).

De son côté, le centre d’essais et de recherches PMG, situé à Blainville, a accueilli l’équipe de «Lance et compte». Réalisé par Frédéric D’Amours, le film est produit par Gaea films.

Autre bon coup, le BCTAL a réussi à attirer l’équipe de production du film biographique «Gerry Boulet». Proposée à partir de la photothèque numérique des Laurentides, une résidence située à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson a retenu l’attention du réalisateur Alain Desrochers. Alors que l’histoire de Gerry nous mènera en France, c’est dans les Laurentides que les scènes auront réellement été tournées!

Puis, en juin, la très sympathique télésérie «Les Parent» (La Presse télé) a passé quelques jours dans le nord, le temps de capter le charme de l’Auberge du Trappeur, située dans la municipalité régionale de comté (MRC) des Pays-d’En-Haut. Réalisé par Patrice Sauvé, cet épisode bien spécial permettra de voir la famille Parent en vacances.

Début juillet, «Bienvenue aux dames» était de retour pour une deuxième année à Ste-Scholastique alors que «Providence» sillonne présentement la région d’Oka et St-Joseph-du-Lac pour une septième année.

Après avoir visité la région à de nombreuses reprises et repéré les divers lieux de tournages recherchés, le réalisateur Richard Roy entreprendra le tournage de «Frisson des collines» dès la fin du mois. Les paysages et l’architecture de Boisbriand, Ste-Sophie (New Glasgow),

Harrington, Grenville-sur-la-Rouge, St-Hermas, Ste-Scholastique et Ste- Monique ont séduit le réalisateur. Produit par Solofilm (Louis-Philippe Rochon), l’équipe de production sera dans la région jusqu’au début du mois de septembre.

Le BCTAL est en mesure d’annoncer que deux producteurs américains ont récemment confirmé leur présence. En effet, la télésérie américaine «Being Human» et le long métrage américain «The Moth Diaries» s’ajouteront à la liste des productions 2010. Deux projets d’envergure qui s’installeront dans la MRC Deux-Montagnes entre les mois de juillet et décembre prochain.

Parallèlement à ces nombreuses activités de tournage, les commissaires du BCTAL travaillent activement à la recherche de lieux de tournage pour le film «On the road», une adaptation du roman de l’écrivain Jack Kérouac. Le BCTAL espère également attirer «Café de Flore», du réalisateur Jean-Marc Vallée, le prochain film de Ken Scott «Starbuck» ainsi que la très populaire télésérie «Yamaska».

Depuis janvier, le BCTAL a reçu plus de 90 projets pour lesquels il a proposé une multitude de lieux de tournage potentiels répertoriés dans la photothèque numérique des Laurentides. Principal outil de travail des commissaires, la photothèque contient plus de 60 000 photos. Accessible rapidement et efficacement grâce à un moteur de recherche performant, la photothèque est aujourd’hui une référence incontournable pour les professionnels de l’industrie mais également d’une grande utilité pour plusieurs intervenants régionaux.

L’activité cinématographique et télévisuelle dans la région n’est donc pas le fruit du hasard. La présence d’équipe de tournage résulte principalement des services d’accueil et d’accompagnement offerts aux producteurs, réalisateurs et directeurs de lieux de tournage, jumelés à la précieuse collaboration des municipalités et de ses résidants, de plus en plus sollicités.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de