Pour améliorer la condition des femmes

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Pour améliorer la condition des femmes

Centres des Femmes des Laurentides

À La Colombe de Sainte-Agathe, la coordonnatrice du centre

Monique Beaulieu, explique que dans son milieu, briser l’isolement est important. «La cuisine collective est un bon moyen pour rassembler les femmes. Elles apprennent à cuisiner en même temps qu’elles préparent des repas à bon prix. Elle font également connaissance avec d’autres femmes en situation semblable» raconte-t-elle.

 

La question du lieu de vie est un autre

facteur de difficulté pour les femmes.

«La région de Sainte-Agathe est en majorité récréotouristique. Le problème d’employabilité en est un d’importance, les activités allant de pair avec les saisons. Le transport aussi est un enjeu qui pèse dans la balance des femmes à faible revenu qui ne peuvent se payer un véhicule pour aller travailler.»

 

Au centre Les Unes les autres et sur le thème «Des solidarités à découvrir», les femmes réalisent, en participant aux activités, qu’elles ne sont pas seules à vivre des situations difficiles. En se créant un lieu d’appartenance, les femmes brisent cet isolement qui les empêche d’avancer comme elles le voudraient dans leur vie. Les échanges, les ressources, les activités sont donc de bons moyens de retourner la situation à leur avantage décrit Marie Turcotte, coordonnatrice du centre.

 

Le programme Étinc’elle a été mis sur pied pour que les femmes prennent ou reprennent confiance en elles sur différents plans, selon chacune.

 

Il s’agit d’un programme complet et gratuit comprenant 36 heures d’ateliers thématiques échelonnés sur six semaines, précédés d’une rencontre individuelle et se terminant par une rencontre bilan.

 

Les participantes abordent des thèmes comme l’estime de soi, le leadership, la communication, la valorisation de ses acquis et l’importance de détenir un bon réseau social, en plus de participer à des ateliers pratiques avec des conseillères en coiffure, en posture, en esthétique et en style vestimentaire.

 

Restaurer l’estime et la confiance en soi, développer la capacité d’affirmation de soi, améliorer le moral et le niveau d’énergie des femmes, briser l’isolement, créer un nouveau réseau social pour les participantes, redonner le goût aux femmes de prendre soin d’elles physiquement afin d’améliorer leur accessibilité au marché du travail, remettre les femmes en action à courte ou moyenne échéance et favoriser un retour sur le marché du travail, aux études ou une implication bénévole, sont les bénéfices que retirent les femmes qui participent à ce programme comme à toute activité organisée par le Centre de femmes.

Le 24 octobre, une grande manifestation aura lieu à Québec afin de combler le sous-financement des organismes communautaires, la demande d’aide augmentant continuellement, sans que les budgets nécessaires suivent.

 

Centre des femmes La Colombe

à Sainte-Agathe-des-monts,

9, rue Liboiron, 819-326-4779

 

Centre de femmes Les Unes et les Autres

à Saint-Jérôme,

741, boul. Mgr-Dubois, 450-432-5642

 

Pour en savoir plus : www.femmeslaurentides.org ou www.rcentres.qc.ca

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de