Pour Armand Dubois candidat du PLQ

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau
Pour Armand Dubois candidat du PLQ

Tout passe par un forum de consultation

Armand Dubois, candidat du Parti Libéral dans Saint-Jérôme, était en verve lorsque nous l’avons rejoint quelques minutes après sa conférence de presse à son local de la rue Laviolette. Il a pris cinq engagements.

Tout d’abord de faire de la lutte à la pauvreté une priorité, de convaincre des entreprises d’investir à Saint-Jérôme, de doter Saint-Jérôme d’une super clinique, de stimuler la création de la richesse, mais surtout de créer un forum de consultation regroupant une dizaine de personnes venant de l’éducation, du monde des affaires, des sports et loisirs, de citoyens ordinaires, etc.

Armand Dubois a aussi beaucoup parlé d’engagement lors de notre entretien. «Moi, je m’engage à représenter les citoyens de Saint-Jérôme. Je trouve insultant que le candidat du PQ dans Saint-Jérôme [Pierre Karl Péladeau] n’ait pas daigné se présenter à une rencontre des candidats organisé par le conseil de la culture des Laurentides; c’est Germain Richer député sortant d’Argenteuil qui était présent. C’est un manque de respect envers la population. Et pourtant le candidat du PQ se dit un ardent défenseur de la culture au Québec.»

Très actif sur le terrain

Les journées commencent très tôt le matin pour Armand Dubois. Dès 6 heures du matin, il prend le petit déjeuner dans un restaurant de Saint-Jérôme, jamais le même. Puis, il va rencontrer les jeunes au Cégep de Saint-Jérôme, un agriculteur sur une ferme, des gens dans leur milieu de travail. Et bien souvent, ses journées se terminent vers 22 heures. «Les gens ne veulent pas entendre parler de séparation, mais bien d’économie. Ma meilleure carte de visite, c’est d’être présent sur le terrain chaque jour. L’engagement se nourrit des valeurs.» Le candidat du PLQ compte sur une poignée de bénévoles pour faire campagne, mais ne baisse pas les bras pour autant. Il n’y a pas de visite de prévu pour son chef à Saint-Jérôme. «Je n’ai rien demandé au Parti Libéral», conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de