Pour sauver les enfants de la rue

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Pour sauver les enfants de la rue

Des Québécois au Pérou

CIMA, le Centre d’intégration des mineurs en situation d’abandon, est un organisme créé en 1990 par un éducateur canadien, Jean-Louis Lebel, afin de sortir des rues de Lima au Pérou, les enfants qui s’y autodétruisent.

 

Afin d’offrir un autre choix de vie, M. Lebel fonde le foyer CIMA, dont le principe fondamental est d’obtenir l’entrée volontaire de l’enfant au centre, et lui offrir la possibilité de retrouver confiance en lui par l’affection et la discipline. Tout est basé sur une philosophie humaniste et chrétienne et sur des techniques d’orientation, de formation et de qualification qui visent à favoriser le développement de l’enfant, sa réhabilitation et sa réinsertion au sein de sa famille et dans la société.

 

Le foyer CIMA se trouve dans le district de Cienguilla à 21 km à l’Est de Lima. Il y accueille plus de 90 enfants et adolescents de la rue qui sont à la recherche d’un choix de vie différent. Tout est mis en œuvre pour répondre au mieux, aux besoins des hébergés. Attention, affection, hébergement, alimentation, santé, éducation qualification, permettent à l’enfant d’améliorer son comportement, sa confiance en lui et en la vie.

Le gouvernement péruvien n’offre aucun moyen pour aider à résoudre les problèmes de délinquance infantile. CIMA offre aux enfants, depuis 23 ans, la chance de construire un futur meilleur. 1500 à 2000 enfants entre 6 et 17 ans vivent dans les rues de Lima. Familles dysfonctionnelles, violence et mauvais traitement des enfants dans les familles, décès ou maladie d’un ou des parents, drogue, prostitution ou autres dépendances des parents, migration des gens de l’intérieur vers la capitale.

 

CIMA compte sur une équipe chevronnée et multidisciplinaire de professionnels afin de mener à bien sa mission. Chaque département (psychologie, travail social, tuteur, professeurs, santé, bénévolat) agit de manière spécifique afin de faire en sorte que les jeunes soient en bon mode de communication et d’interrelations sociales. Les éducateurs ont pour but d’orienter, de conseiller et de départir les intérêts des jeunes dans des activités de formation éducative et d’ainsi mettre en œuvre un plan d’éducation propre à chacun. La santé, la forme physique et la bonne alimentation sont les premiers soucis de ce département. À chaque jour, des repas complets et équilibrés sont servis afin que les jeunes puissent croître en santé, sur tous les plans. Un plan d’éducation basé sur le rattrapage du programme scolaire en plus de divers ateliers sont également proposés.

 

Afin de poursuivre son œuvre, CIMA a besoin d’aide. Pour ce faire, la 16e campagne de financement est en cours et le 2 novembre aura lieu à St-Jérôme, le brunch annuel défrayé par la Fondation Adolphe et Roger Ducharme. Venez entendre les témoignages du Fondateur Jean-Louis Lebel et des bénévoles qui ont vécu des expériences humaines enrichissantes avec ces jeunes de CIMA.

 

Tous les dons reçus seront acheminés entièrement à CIMA. La survie de cette œuvre en dépend. Les frais administratifs, financiers, conversion en dollars américains seront assumés par la Fondation Adolphe et Roger Ducharme. (Émission de reçus d’impôts disponibles)

 

 

Brunch au profit de CIMA

Samedi 2 novembre, 11h

Salle Laviolette à St-Jérôme

685 rue Laviolette, 450-563-3842

www.hogarcima.org

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de