Première édition du Cocktail dînatoire au profit de la Fondation Saumon

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Première édition du Cocktail dînatoire au profit de la Fondation Saumon

Première édition du Cocktail dînatoire au profit de la Fondation Saumon

La Fédération québécoise pour le saumon de l’Atlantique (FQSA) organise la première édition du Cocktail dînatoire pour la Fondation Saumon le 12 mai prochain à la salle Windsor à Montréal.

Lors de cette soirée, quatorze des plus grands chefs et restaurateurs de la région de Montréal serviront des bouchées thématiques totalement hors du commun. À cette expérience culinaire s’ajoutera une sélection raffinée de vins d’importation privée et de bières artisanales.
C’est une chance unique de rencontrer les chefs ou représentants des restaurants les plus réputés de Montréal : Joe Beef, Liverpool House, Le Vin Papillon, Au Pied de Cochon, Toqué!, Park Restaurant, Maison Publique, Lawrence, Nora Gray, Provisions 1268, La Bête à Pain, Montréal Plaza, Bar Loïc, Le St-Urbain en plus de représentants de maisons de vin et de bière suivantes : La Céleste Levure, Le Maître de Chai, RéZin Sélection, Vin Dame Jeanne, Oenopole, Bambara ainsi que Bierbrier Brewing Inc. Le coût du billet est seulement de 250 $ par personne. Un reçu fiscal sera remis pour la portion admissible.

Un passionné de la pêche sportive au saumon

Foodies 2
Charles Huot et sa conjointe, dans sa pourvoirie. Photo : Courtoisie

Charles Huot est propriétaire du restaurant St-Hubert situé à Piedmont. Ce que peu de gens savent en revanche, c’est la grande passion de M. Huot pour le saumon atlantique et sa pêche. « C’est une espèce anadrone, c’est-à-dire qu’elle passe d’un milieu d’eau salée à douce quand elle fraie », explique celui qui possède une pourvoirie sur la Côte-Nord. Cette espèce de saumon naît dans une rivière québécoise pour ensuite aller en mer vers l’âge de 3 ou 4 ans. Après un voyage migratoire en Islande, le saumon ira frayer, c’est-à-dire remonter sa rivière jusqu’à son lieu de naissance pour s’accoupler.
C’est lors de la fraie que Charles Huot pratique la pêche. Mais pas n’importe laquelle : celle à la mouche qui représente tout un défi. « Quand le saumon arrive en eau douce, il ne se nourrit plus, alors il faut user de stratagèmes pour l’attraper, souligne celui qui relâche aussitôt sa prise. Je pêche avant tout pour être en interaction avec la nature. À ma pourvoirie, on fait très peu de prélèvements. »

À propos de la Fondation Saumon

La Fondation Saumon existe depuis plus de 30 ans. De par sa mission, les profits de cette soirée permettront à la Fondation Saumon de poser des actions concrètes, telles que :
Contribuer financièrement à la protection de la ressource, entre autres par le Fonds d’aide à la protection des rivières;
Encourager et promouvoir la conservation et la protection du saumon atlantique sauvage et de ses habitats;
Promouvoir l’éducation des jeunes et la sensibilisation du public sur le saumon atlantique;
Favoriser l’acquisition de connaissances scientifiques et la diffusion de travaux de recherche;
Dispenser le programme éducatif Histoire de saumon dans de nombreuses écoles au Québec.
Pour acheter des billets, visitez le site Web de la FQSA au http://fqsa.ca/soireebenefice/.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de