Près de 300 postes vacants dénichés

Par Journal Accès
Près de 300 postes vacants dénichés

Marathon de l’emploi Rivière-du-Nord

282 offres d’emploi ou de stages ont été dénichées par 70 chercheurs d’emplois, lors de la toute première édition du Marathon de l’emploi Rivière-du-Nord à Saint-Jérôme le 9 octobre dernier.

 

Organisée par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord, cette journée de recherche collective a permis à des travailleurs de tous âges de rencontrer 848 entreprises du territoire. En équipes de deux ou trois personnes, accompagnés d’un parrain ou d’une marraine, les participants allaient du porte-à-porte à la rencontre d’entreprises sur un parcours prédéfini pour recueillir des offres d’emploi.  

 </p>

Chaque équipe avait la responsabilité de rencontrer les employeurs de son parcours et de recueillir toutes les offres d’emploi disponibles ou qui le seront jusqu’au 20 décembre prochain. À la fin de la journée, les participants se sont réunis pour réunir les offres amassées. Le surlendemain (vendredi 11 octobre), les marathoniens étaient attendus pour prendre connaissance de toutes les offres recueillies. Celles-ci pourront être consultées en exclusivité par les participants jusqu’au 27 octobre, et seront ensuite disponibles au public.

 

Une aide locale

Annie Courtois, du Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord, se réjouit de l’implication de plusieurs acteurs locaux. «Nous bénéficions notamment de l’aide du propriétaire du magasin Canadian Tire de Saint-Jérôme, Jean-Guy Poulin, qui croit vraiment en la région et en la création d’emploi.» À titre de président d’honneur, M. Poulin a symboliquement ouvert la voie aux participants en coupant le ruban à l’aire de départ.

 

Outre le Carrefour jeunesse-emploi, les organisateurs pouvaient compter sur quelques bailleurs de fonds supplémentaires, dont Emploi Québec et le Centre local de développement Rivière-du-Nord.

 

Des participants satisfaits

D’après le sondage réalisé auprès des participants, 91 % d’entre eux se sont dits satisfaits ou très satisfaits de leur participation à cet événement, et 88 % étaient très satisfaits de la qualité d’implication de leur parrain ou marraine.

 

Étant donné la popularité de l’événement, les organisateurs n’eurent d’autres choix que de refuser des participants. Mme Courtois affirme que l’organisation s’adaptera à la forte demande l’année prochaine. D’ici là, après quatre semaines de la tenue du marathon, un suivi sera fait auprès des participants afin de constater l’évolution de leurs démarches de placement.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de