Projet d’amélioration du skate parc Saint-Sauveur

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Projet d’amélioration du skate parc Saint-Sauveur

Du pain sur la planche

Si vous êtes passionnés de skateboard, ce plan de skate parc fera accélérer vos battements cardiaques! Oui, il s’agit bien de ce qui POURRAIT être à portée de pieds et de planches l’été prochain, si tout le monde y met du sien, et s’implique avec cœur.

 

Le projet d’amélioration du skate parc de Saint-Sauveur se veut une démarche concertée d’acteurs locaux, en lien avec la municipalité de Saint-Sauveur et la participation des jeunes qui s’adonnent à cette activité. Il vise à concentrer la pratique du skateboard en un endroit attrayant et dynamique, tout en créant une opportunité pour les jeunes de s’impliquer dans leur communauté.

La Direction des services à la vie communautaire de Saint-Sauveur, l’Écluse des Laurentides, le CSSS et le Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut et la boutique Performance, ont mis sur pied cette initiative tout en impliquant les jeunes amateurs de skateboard lors d’ateliers d’idéation mettant de l’avant les besoins à combler dans un tel parc. La première rencontre du 17 novembre dernier a permis d’identifier une liste d’éléments à insérer dans le nouveau concept de parc, remise à Daniel Vézina propriétaire de la compagnie Spin Works, skateur depuis 28 ans, et spécialiste en conception et réalisation de skate parcs au Québec.

 

Une deuxième rencontre a eu lieu le 7 décembre au chalet Pauline-Vanier, pour le dévoilement du concept retenu, et la seconde concertation avec les jeunes, concernant les levées de fonds à mettre en branle. Les skateurs présents ont été agréablement surpris par le dessin en perspective couleur, The Dream, proposé par Daniel Vézina. «On savait que ça allait être un projet d’envergure alors on s’est donné comme mot d’ordre Go big or go home, et on s’est promis d’aller jusqu’au bout ensemble, pour le bien de tous», a déclaré Alexandre Filion copropriétaire de la boutique Performance.

Le Concept The Dream, évalué à environ 80 000$, présente une rue de 180 pieds bordée d’un trottoir à même le skate parc doté d’éclairage, pour prolonger les journées de skate, avec une capacité d’occupation de 50 adeptes à la fois sur une surface lisse. Une foule de stations permettrait une infinie possibilité de figures à effectuer, autant pour les débutants que ceux plus avancés. Des éléments amovibles sur le site viendraient en diversifier les obstacles: «La liste d’idées était longue et il fallait respecter l’espace disponible, mais au moins 50% des demandes principales ont été respectées», a mentionné Daniel Vézina. Il est dit que 90% du parc existant serait recyclé.

 

Suite à ces ateliers d’échanges, les jeunes seront invités à mettre la main à la pâte, en participant manuellement à certaines étapes de réalisation du parc, développant leur potentiel créatif et citoyen. Le projet s’inscrit dans une perspective de planification de l’environnement urbain, avec la participation des gens affectés, et reflète la volonté des jeunes de prendre part à la vie communautaire avec intelligence et respect.

 

L’appel est donc lancé à ceux qui se sentent interpellés. Pour permettre au Dream de se réaliser, joignez-vous à ceux qui ont un rêve: «On a un hiver pour amasser les fonds nécessaires à enclencher le tout en mai 2014. Ce projet servira aussi à faire diminuer les préjugés envers ce sport. En vous impliquant vous serez les artisans de vos récoltes. Le CLD des Pays d’en-Haut est là pour structurer le cadre financier des levées de fonds, mais c’est à nous de contribuer avec la Ville de Saint-Sauveur», conclut

Stéphane Cardi travailleur de rue à Saint-Sauveur, pour l’Écluse des Laurentides.

 

Pour infos ou pour s’impliquer, visitez la page Facebook -skate parc Saint-Sauveur- ou l’interface de discussion sur Facebook ou (450) 569-7197.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de