Projet de Canadian Tire de Saint-Sauveur: le processus se précise

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Oyé! Oyé! Citoyens!

 

La Ville de Saint-Sauveur a fait publier jeudi dernier, un avis public permettant la demande de participation à un référendum. En ce début d’été, où habituellement les gens profitent de la belle saison, quelques irréductibles citoyens restent sur un pied d’alerte et commencent à faire signer des demandes d’ouverture de registre, conformément à la Loi sur les élections référendums dans les municipalités

Comme le rappelle le greffier de la Ville de Saint-Sauveur, Normand Patrice dans son avis public, le conseil municipal a adopté le second projet de règlement no 337-2011 et ses amendements pour la zone CP-254. Ce projet rappelons-le, vise l’établissement possible d’un Canadian Tire. Ce projet de règlement contient toutefois des dispositions susceptibles de faire l’objet d’une demande des personnes intéressées afin que le règlement qui les contient soit soumis à l’approbation conformément à la Loi susmentionnée. En langage clair, le projet du Canadian Tire intègre un atelier de réparation avec baies de services. Or cet usage est non-conforme dans la zone CP-254 et nécessite donc une modification. D’où le processus de demande de participation à un référendum. 

Êtes-vous habilités à voter vous?

Il ne suffit pas de savoir écrire son nom (ou un X) pour être considéré habilité à voter. Pour l’être, il faut être une personne majeure, de citoyenneté canadienne et non frappé de curatelle (au 20 juin). De plus, la personne doit être domiciliée, propriétaire d’un immeuble ou occupant d’un lieu d’affaires dans le secteur concerné (CP-254) et dans les zones contiguës seulement. 

À la tête d’une coalition de citoyens opposées au projet, Michel Roy a commencé sa tournée auprès des citoyens résidant dans ces zones voisines. «J’ai jusqu’au 13 juillet pour apporter au greffier les demandes d’ouverture de registre dans les zones visées, explique-t-il. Mais je sollicite la participation des résidents autour, comme ceux des rues Paul, Claude, Robert, Aubry nord et sud, ainsi que Guindon, de la Promenade et du Lac-Millette.»

 

Prochaines étapes

«Si le Conseil va de l’avant, le 18 juillet prochain, le projet de règlement devrait être adopté en 3e lecture, explique Michel Roy. Et le 1er août, la Ville inviterait les citoyens inclus dans les zones retenues, à signer le registre. Mais le Conseil a toujours le pouvoir de tirer sur la plug à la réunion du mois d’août.» Si ce n’est pas le cas, les citoyens des zones visées pourraient aller en référendum au début du mois d’octobre. «Mais pour moi, le maire s’est peinturé dans le mur, s’exclame M. Roy. Et j’invite tous les opposants au projet, à venir se manifester, haut et fort lors du prochain conseil.» Voir autre texte en page 12.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de