Protection des sources d’eau potable : Rencontre à Sainte-Adèle

Par Production Accès
Protection des sources d’eau potable : Rencontre à Sainte-Adèle

Accès – Des représentants de 17 municipalités et de 3 MRC des Laurentides se sont réunis à Sainte-Adèle le 20 novembre dernier pour participer à une Journée d’information sur la protection des sources d’eau potable.

 

Cet événement, organisé conjointement par Abrinord et l’OBV RPNS, a permis de sensibiliser les participants à l’importance de protéger les sources d’eau potable, d’informer sur le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) et d’entamer un dialogue entre les municipalités et les organismes de bassins versants (OBV) afin de favoriser leur partenariat.

ConnaÎtre la vulnérabilité des sources d’eau

L’accès à une eau potable de qualité est la base d’une qualité de vie. Toutefois, cet aspect est souvent pris pour acquis. Avec le développement du territoire et les multiples activités qui s’y déroulent, le risque de contamination est réel et il est important de le connaître pour mieux intervenir. L’adoption du RPEP en 2014 vient répondre à cette préoccupation en imposant une délimitation des aires de protection et l’analyse de la vulnérabilité des sites de prélèvement d’eau alimentant plus de 500 personnes.

Lors de cette journée, un tour d’horizon des différentes étapes de réalisation et des nouvelles exigences règlementaires a été présenté par Audrey Beaudoin-Arcand, chargée de projets chez Abrinord. L’élément clé à retenir : l’importance d’assurer, dès le début du travail, une gestion optimale des données afin de faciliter la compilation, l’analyse et le partage d’informations.

Manuel Rodriguez, titulaire de la Chaire de recherche industrielle en gestion et surveillance de la qualité d’eau potable de l’Université Laval (CREPUL), ainsi que deux étudiants au doctorat et un postdoctorant sont venus présenter quelques projets de recherche menés au Québec et qui contribuent à l’avancement du savoir dans le domaine de la protection de l’eau potable.

L’événement s’est terminé par un survol du Programme de financement pour une protection accrue des sources d’eau potable (PPASEP).  « Une journée d’information comme celle-ci a permis de faire le point sur la règlementation et de discuter des rôles que peuvent jouer les OBV dans sa mise en application. Nous croyons aussi que les municipalités soumises aux exigences du RPEP ont beaucoup à gagner à collaborer», déclare Geneviève Gallerand, directrice de l’OBV RPNS.

Avec ce nouveau règlement, c’est un pas en avant qui est fait pour assurer une eau de qualité pour les générations présentes et futures.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de