Quand les citoyens se regroupent…

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval

Saint-Hippolyte 

Dans le contexte politique actuel où on ne parle que de corruption, de mensonge, de tricherie et de cupidité, il est réconfortant d’entendre parler d’intégrité, d’honnêteté, de générosité.

 

Le 2 décembre, dans la bibliothèque de l’École des Hauteurs de Saint-Hippolyte, avait lieu la conférence de presse organisée par le Regroupement des Citoyens de Saint-Hippolyte créé en 1992. 

 

À cette époque, un développeur avait obtenu les permis de la municipalité et de la MRC qui lui permettait l’implantation d’un site d’enfouissement à grand volume à quelques centaines de mètres du Lac Connelly. La population, à travers les associations de tous les lacs et secteurs, s’était mobilisée instantanément pour s’opposer avec une incroyable énergie à cette action qui dépassait tout entendement. Saint-Hippolyte s’est alors uni dans un but commun: la protection de la Nature. 

 

La conférence avait pour but de remercier encore une fois tous les généreux donateurs et supporteurs qui avaient fourni les fonds et les énergies nécessaires dans la réalisation de l’objectif de protéger la qualité des ressources aquatiques, joyaux de cette municipalité. Suite à l’expropriation des terrains du développeur, la raison d’être de ce regroupement étant terminée, une décision sur l’affectation des fonds du solde bancaire (3 806,08$) devait être prise. Il y a quelques mois, des membres du Regroupement des Citoyens de Saint-Hippolyte se sont donc réunis pour décider du sort de ce solde. Il fut alors décidé, à l’unanimité que cet argent servirait à honorer la mémoire de cette page d’histoire, par la création d’un tableau commémoratif, l’achat de livres pour les élèves de l’École des Hauteurs et de livres haut de gamme pour la Bibliothèque municipale. 

Le tableau commémoratif: une magnifique photo du Lac Connelly sur laquelle on peut lire un message significatif, est signé de la main de cette grande Dame de lettre qu’est Hélène Dorion. Citoyenne de Saint-Hippolyte, membre actif du Regroupement des Citoyens et auteure prolifique reconnue mondialement, Hélène Dorion a elle-même dévoilé l’oeuvre dont elle est l’auteure et la photographe. 

 

Reçue à l’Académie des lettres du Québec en 2006, décorée de l’Ordre national du Québec à tître de Chevalière et nommée cette année Officière de l’Ordre du Canada, sans compter ses multiples distinctions et prix littéraires accumulés au cours de sa carrière, Hélène Dorion nous a lu avec douceur et compassion ce message que le Regroupement souhaite dédier aux prochaines générations. Celui-ci sera exposé au coeur de l’école primaire du village, afin que les enfants sachent et se souviennent que le développement de leur municipalité passe par le respect de sa nature, ses lacs et ses montagnes, et que les hippolytois se sont tenus la main à la ronde afin de se faire clairement entendre. Cette action crée désormais un précédant, une force et un exemple pour les générations futures. 

 

Dans son allocution, juste avant la lecture de son oeuvre, Hélène Dorion nous livrait ce message: «On s’accomplit, dans un paysage. Que serait notre vie s’il y avait un site d’enfouissement à Saint-Hippolyte. On croit parfois qu’on ne peut rien changer. Le Regroupement a prouvé que c’est faux en unissant ses forces et en s’opposant avec ferveur et conviction…»

 

Et Charles Charron de dire: «En 1992, on croyait que Saint-Hippolyte manquait de cohésion. Nous formons, depuis cette action citoyenne, toutes ethnies et langues confondues, une unité plus homogène et fière. La règlementation a changé depuis. Quand tu y crois et tu y tiens, tu arrives à tes fins.» Lui qui a tenu les cordons de la bourse du Regroupement dévoila également qu’il vissera derrière le tableau, une enveloppe contenant les coupures de journaux, les photos de cet événement, afin que les générations futures se souviennent. 

 

Denyse Langelier, au centre des activités du Regroupement, avait tout de même réussi à faire venir tous les médias RC, TVA, TQS, CTV, afin qu’ils soient témoins. Et les dons sont venus d’aussi loin que le bassin métropolitain. Même la Sureté du Québec est venue prêter main forte aux membres du Regroupement, en les guidant dans leur lutte afin qu’ils ne soient pas poursuivis en diffamation!

 

C’est donc ainsi que la bibliothèque de l’école a reçu en cadeau 147 livres dans lesquels les enfants y trouveront de belles informations sur l’environnement et un monde plus sain et respectueux pour notre planète. La Bibliothèque municipale quant à elle s’est vue offrir trois magnifiques livres haut de gamme pour mettre à la disposition de la population. 

 

C’est bien sûr en présence du maire de Saint-Hippolyte Bruno Laroche, son conseiller en environnement Philippe Roy, la Directrice de l’École des Hauteurs Katia Lavallée et les représentants du Regroupement des Citoyens de Saint-Hippolyte (Charles Charron, Denyse Langelier et François Nolesco) que s’est déroulée cette conférence de presse, ce généreux don significatif et ce geste exemplaire d’intégrité sociale. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de