Quel est le rôle des bibliothèques publiques ?

par Dyane Bouthillette
Quel est le rôle des bibliothèques publiques ?
La responsable de la bibliothèque de Sainte-Anne-des-Lacs, Valérie Lépine. (Photo : gracieuseté)

Octobre est le mois où les bibliothèques publiques du Québec offrent diverses activités afin de souligner le rôle qu’elles jouent dans la société. La mission de ces institutions serait-elle en mutation?

 

« Nous invitons les gens à venir découvrir les services offerts », lance la responsable de la bibliothèque de Sainte-Anne-des-Lacs, Valérie Lépine.

La plupart des gens reconnaissent ces institutions comme étant des lieux où ils peuvent emprunter des livres et documents. Certes, il en est ainsi. Toutefois, le rôle d’une biblio va au-delà de ce volet et ne cesse d’évoluer hors de ses sentiers battus afin d’innover ses offres de services. « Il y a maintenant des bibliothèques qui prêtent des paniers de pique-niques avec tout ce qu’il faut pour pique-niquer », explique Mme Lépine.

Certaines mettent à la disposition du public des télescopes, des jeux de société, des casse-têtes, etc. Les gens peuvent également se procurer des laissez-passer leur donnant le loisir de visiter des musées. « Il y a beaucoup de grandes bibliothèques qui ont même des imprimantes 3D et des laboratoires de fabrication où les gens peuvent aller créer des objets », mentionne Valérie Lépine.

Le 3e lieu

Fréquentées par tous les groupes d’âge, et cela, peu importe la religion ou l’appartenance politique des gens, les bibliothèques publiques sont aujourd’hui des endroits communautaires universels. « Nous sommes appelés à devenir le cœur d’un village ou d’une ville. C’est le 3e lieu, c’est-à-dire qu’après la maison, le travail et l’école, elle devient comme un endroit de rassemblement pour la communauté », affirme Mme Lépine.

Chut, chut, chut! Plusieurs se souviendront avoir déjà entendu cette fameuse onomatopée résonner à l’intérieur de cet univers où l’on exigeait autrefois d’entendre une mouche survoler nos têtes… Ces dernières sont maintenant bouche bée, car le monde change! L’environnement favorisant aujourd’hui de plus en plus les activités d’animation et de communication, les bibliothèques brisent ce silence en permettant aux visiteurs d’échanger entre eux. Par ailleurs, certaines institutions réservent des espaces fermés à ceux qui souhaitent travailler ou étudier dans la tranquillité.

Les oreilles grandes ouvertes…

Attentifs et à l’écoute, les bibliothécaires ont à cœur les besoins de la communauté. « En général, les personnes qui travaillent dans les bibliothèques sont des passionnées. Elles sont toujours à l’affut des nouveautés qu’elles pourraient offrir à leurs citoyens. Si les demandes de la clientèle correspondent à notre mandat, nous allons tenter d’y répondre. Il n’y a pas de limite, on essaye d’être originale dans notre façon de faire les choses, indique Mme Lépine.

Cette année, j’ai créé une activité. Des gens sont venus bénévolement à la biblio avec leurs machines à coudre. On a fabriqué des sacs avec des vêtements usagés afin de remplacer les sacs en plastique que nous avions à la bibliothèque », donne-t-elle à titre d’exemple. Ainsi, la bibliothèque de Sainte-Anne-des-Lacs a fait une pierre deux coups avec ce projet à la fois créatif et éco responsable.

Une initiative inspirante!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de