Télétravail : Les impacts sur vos impôts

Luc Dubé, étudiant en sciences comptables à l’Université du Québec en Outaouais
Télétravail : Les impacts sur vos impôts

Depuis l’arrivée de la COVID-19, plusieurs entreprises et organisations répondent aux besoins de leurs clients par l’entremise du télétravail. Les outils technologiques, étant aussi avancés et habiles, permettent un appui fiable.

Le télétravail n’est rien de nouveau pour les travailleurs indépendants qui optent depuis longtemps pour le bureau à domicile mais, pour un bon nombre d’employés, sachez que cette nouvelle situation de travail offre la possibilité de déduire des dépenses additionnelles dans vos impôts.

Pour refléter le télétravail dans vos impôts de 2020, une nouvelle méthode « simplifiée » et temporaire peut vous permettre d’obtenir jusqu’à 400 $ de déductions en 2020 autant au fédéral qu’au Québec. Mais attention, faites vos calculs, peut-être que la méthode traditionnelle plus détaillée peut être plus avantageuse pour vous.

Pour bénéficier de la méthode simplifiée, vous devez répondre aux critères suivants :

• Votre employeur impose le télétravail au cours de l’année 2020 en raison de la COVID-19;

• Vous travaillez à la maison plus de 50% du temps pendant une période d’au moins quatre (4) semaines consécutives au cours de l’année 2020;

• Les dépenses réclamées sont directement liées à votre travail au cours de la période identifiée ci-haut.

Avec cette méthode simplifiée, aucun formulaire, aucun reçu, aucune comptabilité, vous n’avez qu’à calculer 2 $ pour chaque jour de travail à domicile, jusqu’à un maximum de 200 jours ou 400 $. En termes clairs, pour atteindre le 200 jours de travail, il faut avoir travailler 5 jours par semaine pendant toute l’année à la maison depuis le début de la pandémie et si votre revenu est de 50 000 $, il faut s’attendre à une économie d’impôt d’environ 150$.

La méthode détaillée pourrait peut-être s’avérer plus avantageuse pour vous et pour comparer les deux méthodes, les autorités fiscales vous proposent des outils de calcul sur leur site internet.

Avec la méthode détaillée, vous pouvez déduire les principaux frais suivants en fonction du pourcentage d’utilisation de votre domicile pour votre travail : loyer, électricité, téléphone et Internet. Pour se prévaloir de la méthode détaillée, vous devez obtenir des formulaires de votre employeur pour attester vos conditions d’emplois (T2200S au fédéral et TP-64.3 au provincial) et vous devez avoir passé plus de 50 % de votre temps de travail à la maison pendant l’année.

Rien de mieux qu’un exemple pour com-prendre : Disons que vos dépenses de loyer et d’électricité pour votre domicile, dont vous utilisez un quart pour votre travail, sont de 1000$/mois et qu’Internet, que vous utilisez à 50% pour votre travail, vous coûte 50$/mois.

Avec la méthode détaillée, vous pourrez déduire environ 2 500 $ en dépenses de vos impôts et si votre revenu est de 50 000 $, vous auriez droit à une réduction d’impôt d’environ 900$ au fédéral et Québec ensemble.

Donc, avant d’opter pour la méthode simplifiée, faites vos calculs. Peut-être que la méthode détaillée est plus généreuse pour vous. C’est souvent comme ça en impôt, rien de tel qu’une méthode simplifiée pour vous compliquer un peu les choses!

Luc Dubé est étudiant en sciences comptables à l’Université du Québec en Outaouais.
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments