Raid d'orientation CNYO Rogaine

Par Félix Côté

Francis Falardeau satisfait de sa deuxième place

À 53 ans, Francis Falardeau a terminé deuxième à la dernière course CNYO Rogaine qui avait lieu dans l’État de New York, les 1er et 2 août derniers. Cette course d’orientation de 24 heures se déroulait soit en solo ou en équipe. Ayant opté pour la course en solo, Francis Falardeau a parcouru 82 kilomètres dans les bois (2460 mètres d’ascension) et récolté 1703 points en 22 heures 58 minutes. Puisque ce genre d’épreuve comprend des temps d’arrêt obligatoires, pendant ses 22 heures 58 minutes de course, le coureur s’est arrêté pour un total de 9 heures 49 minutes.

« La première boucle s’est déroulée dans une forêt très dense, relate-t-il. On avait vraiment l’impression de faire un raid d’aventure! J’ai récolté plus de points dans la deuxième boucle de 25 km. Il y avait plus de course sur sentier, avec davantage de relief, donc plus de montées et de descentes. »

Le coureur de Morin-Heights termine deuxième dans la catégorie Open (19 ans et plus), mais l’emporte chez les 50 ans et plus, un résultat qu’il juge satisfaisant.

35 ans de métier

Pour Francis Falardeau, ce qui est aujourd’hui un mode de vie a commencé au cégep, lorsqu’âgé de 18 ans, il s’inscrit à un cours d’orientation (orientering). « À l’époque, je pensais que je m’inscrivais à un atelier d’orientation scolaire. Finalement, je me suis aperçu que c’était un peu différent, mais j’ai tout de suite accroché », se souvient-il.

Par la suite, le jeune homme allait faire de sa passion son métier. Aujourd’hui cartographe et géologue de terrain, il est également pompier volontaire en recherche et sauvetage, ce qui l’amène à parcourir mille et un lieux à la marche et à la course.

La popularité des sports d’orientation

Les courses d’orientation et les rogaines se déroulent dans la forêt, où les concurrents doivent repérer un certain nombre de balises dans le temps imparti, et ce, aux seuls moyens d’une carte, d’une boussole (parfois d’un GPS) et de leur condition physique. Mais ce qui caractérise les rogaines aux traditionnelles courses d’orientation, c’est la durée. Une course d’orientation dure en moyenne une heure et demie, alors que c’est 24 heures pour les rogaines.

Si les sports d’orientation sont pratiqués par moins de 1000 individus au Québec, c’en est tout autre dans les pays scandinaves, où ils sont traditionnellement partie intégrante des programmes d’éducation. Pour ne donner qu’un exemple, sur une population de huit millions, la Suède compte 75 000 membres à sa fédération nationale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de