Raôul Duguay au Théâtre du Marais

Par Nathalie Deraspe

Dans le monde souvent éphémère de la chanson, il est quelques créateurs qui accordent toute priorité à la réflexion et au contenu, bien avant de se préoccuper de faire carrière. Ceux-ci disparaissent et reviennent dans le décor, surprenant à chaque fois ceux qui leur prêtent l’oreille. Raôul Duguay est de ceux-là…

 

Absent de la scène depuis un peu plus de 10 ans, le retour de Raôul Duguay était attendu depuis longtemps. Le voici qui nous revient avec  J’ai soif  premier opus du triptyque Néo Noé. «  Ça fait 10 ans que j’y travaille. Je fonctionne beaucoup comme ça. Le dernier disque remonte à 1998, mais tout le temps où j’ai été absent, j’ai été présent, en train de construire», confie Raôul Duguay.  Véritable hymne à la vie, célébration de la beauté du monde, J’ai soif se veut aussi une critique de la civilisation. Raôul Duguay y apparaît très conscient des enjeux planétaires, notamment en ce qui concerne l’eau.

 

Avec J’ai soif, Raôul Duguay propose une formule en format intime, ce qui le conduira le 26 février au Théâtre du marais. Deux multi-instrumentistes appuient Raôul sur scène. Dans une atmosphère d’intimité ce poète, chanteur et musicien unique au Québec, nous fera voyager à travers les émotions de ses succès d’antan et de ses nouvelles chansons. « La moitié du spectacle sera consacrée aux chansons de J’ai soif et, avec le temps, il y aura des ajouts graduels. Mais j’ai fait 15 disques et pour que les gens puissent s’y reconnaître, je leur fais aussi une sorte de best of. Je viens d’avoir 71 ans et si je ne prépare pas mon retour sur scène maintenant, je me dis que ce sera difficile plus tard… Je prépare en quelque sorte mon dernier retour et, s’il y a du succès avec l’album, je serai sur scène quelques années encore. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de