Réal Béland célèbre ses 30 ans de carrière

par Dyane Bouthillette
Réal Béland célèbre ses 30 ans de carrière
Lorsqu'il était enfant, Réal ne songeait pas du tout à faire le métier d'humoriste qui, pourtant, le fascinait. « J'aimais beaucoup aller voir mon père faire des shows. C'est beaucoup à cause de lui que j'ai appris mon métier sans même le savoir ». Heureusement pour ses admirateurs! (Photo : Photo : Jean-Yves Cousture)

Afin de souligner ses 30 ans de carrière, Réal Béland présentera son spectacle Faire semblant, spécial anniversaire, sur 30 scènes du Québec.

« Et le prix du billet est à 30 $ », précise-t-il. Invitant son public laurentien à venir célébrer avec lui à la salle A.N Morin de Sainte-Adèle le 11 janvier et au Théâtre Gilles-Vigneault 28 février, il offrira, en bonus, un numéro marquant de sa carrière.

L’humoriste est particulièrement fier de ce 4e one-man-show qu’il considère comme étant le meilleur de sa carrière. « Le spectacle dure une heure et demie, mais, dans ma tête, c’est comme si ça durait 15 minutes. J’ai beaucoup de plaisir à le faire », dit-il.

Faire semblant est un spectacle dans lequel Réal se moque des comportements humains qui sonnent faux, notamment sur les réseaux sociaux et de ceux qui se prennent en selfies en compagnie de leur repas au restaurant. Un numéro dans lequel il imite le cri du hibou dans une mise en scène nocturne est à se rouler par terre. Selon lui, même les animaux font semblant sauf ce fameux oiseau de nuit… « C’est un show qui parle d’une espèce de crise de la quarantaine. Quand on est rendu au milieu de sa vie, on est tanné de tout ce qui est faux. On veut s’éloigner des gens qui font semblant et s’approcher du vrai monde. Donc, ça parle d’un sujet assez grave, mais transposé en humour », explique-t-il.

Au grand bonheur du public, l’hilarant Monsieur Latreille montera sur scène. Une habitude aucunement routinière puisque ce personnage a le don de surprendre ses spectateurs à tout coup avec son talent d’improvisateur.

Le pouf

Dans le cadre de ce spécial anniversaire, l’artiste revêtira la peau d’un personnage qu’il incarnait dans son premier one-man-show il y a environ une vingtaine d’années. « C’est un chansonnier qui essaye de jouer, mais il n’a pas de tabouret. Donc, il prend un genre de gros pouf et, finalement, il se rend compte que c’est une sacoche, dévoile-t-il. C’est un numéro marquant de mes 30 ans de carrière ». Un moment exclusif qui ne manquera certainement pas de faire crouler de rire son public. Rappelons qu’à l’époque ce numéro a remporté plusieurs prix.

Durant ses 30 ans de carrière

Réal Béland a souvent remis en question sa carrière. « C’est un peu contre ma nature d’être en avant-scène. Je voulais plutôt faire de la mise en scène, de la réalisation, de l’écriture », a confié Réal lors d’une entrevue avec le journal.

Qu’est-ce qui vous a alors motivé à faire de la scène?

« C’est surtout l’aspect créatif. Souvent, tu écris et conçois des choses et tu te dis : c’est fait pour moi! Monsieur Latreille, par exemple, est un genre de concept un peu improvisé que je ne pouvais pas passer à quelqu’un d’autre parce que c’est moi qui avais du plaisir à le faire ».

salleanm.com
theatregillesvigneault.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de