Récit d’une entreprise d’ici : Partager le Yerba Maté

Par Marie-Catherine Goudreau (initiative de journalisme local) 
Récit d’une entreprise d’ici : Partager le Yerba Maté
Le Yerba Maté se boit dans une petite gourde avec une bombilla. (Photo : Page Facebook Mateína Yerba Mate)

Tout est parti d’un désir profond de vouloir partager le bonheur du yerba maté, une boisson sud-américaine qui rassemble.

Nicolas Beaupré est la personne derrière l’entreprise Mateína Yerba Maté, basée à Saint-Jérôme. Ayant grandi à Saint-Hippolyte, le jeune entrepreneur a lancé Mateína il y a quelques années, à la suite d’un voyage en Amérique du Sud qui lui a fait découvrir cette boisson.

« En 2016, je suis allé travailler en Argentine dans un centre de ski pendant quelques mois. Comme je ne parlais pas beaucoup l’espagnol à ce moment, c’était parfois difficile de donner des cours à des personnes qui ne parlent pas le français ni l’anglais. Le maté me permettait de mieux m’exprimer et de communiquer avec les gens. » Il est revenu de son périple le sac à dos rempli, de yerba maté, et l’a fait découvrir à son entourage.

Voyant que le produit était peu connu au Québec, Nicolas a vu cette opportunité pour amener le yerba maté dans la province, comme la demande y était. « Je voulais créer ma propre marque avec des saveurs, qui offrirait un goût plus accessible à tous. Je suis reparti cette fois à Missiones, en Argentine, là où les plantes de yerba maté poussent. » Là-bas, il fait des recherches et rencontre des gens pour trouver un agriculteur avec qui travailler. « J’ai choisi une famille d’agriculteurs qui offrait des produits de qualité adaptée au Québec. Ils avaient déjà leur certification biologique. »

Nicolas Beaupré est le fondateur de Mateína Yerba Maté.

Grâce à cette famille, qui avait accepté d’avancer quelques palettes de yerba maté, Nicolas a pu démarrer son entreprise. « Je retourne en Amérique du Sud chaque année pour rester en contact avec la famille. Ils sont contents de voir qu’une compagnie canadienne s’intéresse et partage leur produit, leur culture. » Après un an et demi de recherche et de développement avec ses partenaires Simon-Pierre Murdock et sa conjointe Élodie Simard, ils ont lancé leur premier produit. Puis, en décembre 2019, ils faisaient découvrir les prêts à boire.

Mateína a maintenant plus de 10 000 abonnés sur Instagram. Cette plateforme est l’une des clés de leur succès. « C’est un des endroits où nous avons mis le plus d’énergie pour promouvoir nos produits. On a travaillé fort pour bâtir cette communauté. On offre quelque chose d’authentique et on n’est pas en train de vouloir vendre à tout prix. On essaye vraiment de partager un style de vie. »

Pour la suite, leur but est d’offrir du maté sous le plus de formes différentes. Ayant aujourd’hui différentes sortes d’infusion énergisante prête à boire, Nicolas affirme avoir encore plusieurs nouvelles idées, et produits, à venir. Ils sont maintenant distribués à travers le Canada, dans la plupart des épiceries et dépanneurs.

Qu’est-ce que le yerba mate ?

Née dans le nord de l’Argentine, du Paraguay et dans le sud du Brésil, cette boisson ressemble au thé et au café, mais se distingue par son goût, ses nutriments et sa manière d’être partagée. Le yerba maté se boit dans une petite gourde dans laquelle on y infuse les feuilles de la plante (yerba), avec une paille en métal qu’on appelle bombilla. Le yerba maté sert notamment à augmenter la concentration, la clarté mentale et l’endurance physique, grâce à sa caféine.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments