Record de participants et de fonds amassés

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Record de participants et de fonds amassés

Tour du massif des falaises de Prévost

On savait que Benoît Simard courait vite dans les sentiers et il l’a démontré une fois de plus samedi, en finissant au premier rang de l’épreuve du 25 kilomètres de course en sentiers du Tour du massif des falaises de Prévost. Habitué à arpenter ce terrain, l’athlète de Prévost a franchi la ligne d’arrivée après 2 heures 4 minutes 10 secondes d’efforts pour ainsi devancer Alexandre Provost et George Visser.

 

Chez les femmes, Chanthon Thongden, Chanthy Thongden et Sophie Limoges ont été les médaillées féminines.

 

«Les descentes n’étaient vraiment pas évidentes avec les grosses roches rondes qui étaient cachées par les feuilles mortes. Le parcours était déjà technique et il l’était encore plus dans ces conditions. Je suis souvent bon pour lire le terrain, alors j’ai réussi à bien m’en tirer», a reconnu le gagnant, ajoutant que la splendide météo automnale a rendu sa course encore plus agréable.

 

Cyril Galland a remporté les grands honneurs de l’épreuve reine du 50 kilomètres en arrêtant le chronomètre à 4 heures 59 minutes. Martin St-Pierre (à 12 minutes) et Raphaël Payo (à 29 minutes) ont complété le podium. Quatrième athlète à franchir la ligne d’arrivée,

Hélène Michaux s’est imposée chez les femmes grâce à son temps de 5 h 36 min 2 s.

 

Au 10 kilomètres, les jeunes athlètes locaux Adam Roberge et Alexandre Vialle ont terminé premier et deuxième.

Près de 30 000$ amassés pour préserver le parc

En plus d’être une compétition sportive, le Tour du massif des falaises de Prévost est un moyen d’amasser des fonds pour préserver le territoire qui est souvent convoité par des promoteurs immobiliers. Cette année, le comité organisateur a amassé près de 30 000$, comparativement à un peu plus de 10 000$ en 2012.

 

«Cet argent permettra de faire des offres d’achat sur des terrains qui seront ensuite protégés. Nous voulons garder le parc le plus intact possible et préserver l’écosystème», précise Dominic Mélançon, membre du comité organisateur de l’événement.

 

Une croissance marquée

Présenté depuis trois ans, le Tour du massif des falaises de Prévost était peu connu à l’extérieur de la région. L’ajout d’épreuves chronométrées a fait passer le nombre de 50 coureurs en 2012 à plus de 300 cette année, toutes distances confondues, incluant les marcheurs et les enfants qui ont pris part à la chasse aux trésors.

 

«Cette forte augmentation de participants est un peu un beau problème, sauf que les choses ont quand même été rondement, reconnaît M. Mélançon. L’organisation est bien rodée et nous pensons déjà diviser l’événement en deux jours en 2014, soit un pour les coureurs et un autre pour les marcheurs.»

 

Le co-organisateur croit que la difficulté du parcours et la beauté du paysage expliquent également l’engouement que les coureurs ont eu pour cette épreuve, dont certains sont venus de Québec ou de la Rive-Sud. Demeurant à Blainville, M. Mélançon mentionne qu’il fréquente régulièrement le parc, ce qui le motive à s’investir dans la protection du lieu.

 

«Je m’entraîne gratuitement ici, alors je veux mettre la main à la pâte non seulement pour que le parc demeure intact, mais aussi pour que d’autres personnes puissent en profiter également. Aujourd’hui (samedi), il y a des gens qui sont venus ici et qui connaissent maintenant cet endroit.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de