Rencontre avec Mélissa Corbeil dans District 31

Par France Poirier
Rencontre avec Mélissa Corbeil dans District 31

Brigitte Paquette mène deux carrières de front

Une rencontre avec Brigitte Paquette, l’actrice qui incarne Mélissa Corbeil dans District 31, nous fait découvrir la femme derrière le personnage controversé. C’est à la gare de Prévost que nous avions rendez-vous, ville où elle habite depuis 22 ans.

« Petite, je voulais être danseuse de ballet, mais ma mère me trouvait drôle. Elle me disait que je devrais étudier en théâtre. Puis, j’ai commencé à en faire comme loisir, mais je ne croyais pas pouvoir vivre de ce métier », nous explique Brigitte. Elle s’est liée d’amitié avec des gens qui étaient à l’École nationale de théâtre. En assistant au spectacle de fin d’année, elle a commencé à croire qu’elle pouvait elle aussi jouer.

« J’ai passé mes auditions à l’École nationale et j’ai été sélectionnée première sur la liste d’attente. L’année suivante, j’ai été acceptée. C’était en 1982. »

Actrice et courtière immobilière

« Après être sortie de l’École nationale, j’ai vivoté pendant dix ans en travaillant entre autres en restauration. » Puis, elle a obtenu le rôle de Gabrielle Provost dans Omertà. Elle a travaillé une douzaine d’années sur différents plateaux, puis elle a vécu une autre accalmie qui a duré environ 7 ans. « J’ai compris que je n’avais pas le profil pour avoir une carrière qui serait stable. J’ai décidé de suivre mon cours en courtage immobilier que j’exerce depuis 7 ans. C’est fantastique pour moi. Je mène les deux carrières de front et ça m’apaise beaucoup. »

District 31 : un beau cadeau

District 31 est arrivé de façon inattendue dans sa vie. « Je prenais part à une émission pour rendre hommage à Luc Dionne. J’y étais pour parler d’Omertà. On voyait des séquences de la série. Et Luc a dit en ondes : ‘’Pourquoi cette fille-là ne travaille pas ? ’’ Je n’en revenais pas et je me disais : ‘’ Ils vont couper ça au montage’’. Trois jours plus tard, il m’offrait le rôle de Mélissa Corbeil dans District 31. Je ne savais pas la teneur de ce rôle, mais ça dure toujours. »

Quand on lui parle du caractère particulier du personnage, elle le défend. « J’aime ça qu’elle ne laisse personne indifférent. Elle incarne la justice, elle est droite et elle déteste les ripoux. C’est sa quête et c’est toujours à ça que je reviens. Je lis des scènes et je me dis : ‘’Elle va se faire haïr par les autres personnages’’, mais je fonce, je fais mon affaire. J’ai du plaisir à la jouer. »

« C’est ‘’l’fun’’ de jouer une femme avec de l’autorité et c’est fou de constater com-ment ça dérange encore. L’autre jour une jeune fille qui me servait dans un restaurant m’a dit : ‘’ En tout cas on l’haït. Elle est tellement détestable’’. À cela je réponds : ‘’Non, arrêtez de dire ça. Elle fait sa job, elle a mauvais caractère, mais ils ont tous des mauvais caractères.’’ Il y a encore du chemin à faire pour accepter que les femmes puissent être comme ça. J’ai ce caractère déterminé, mais contrairement à elle, je suis habitée par beaucoup de doutes et d’insécurité. »

Vieillir à l’écran

Beaucoup d’actrices trouvent difficile de se voir vieillir à l’écran. Qu’en pense Brigitte ? « Vieillir à l’écran c’est un peu inévitable. Mais ce que je n’aime pas c’est la HD (haute définition). C’est l’horreur! Je ne vois pas l’utilité de voir tous les pores de la peau dans la face de quelqu’un. Quand on se regarde dans la vie, on ne voit pas ça. C’est fatigant, mais un moment donné faut lâcher prise. Je fais deux métiers, l’un plus tu vieillis, moins tu travailles et l’autre métier, plus tu vieillis plus tu es reconnue. La balance est bonne. »

Les Laurentides

Elle vit à Prévost depuis 22 ans et ne se verrait pas ailleurs. « Je suis ici pour toujours, jamais je ne retournerais. Quand je vais à Montréal, après une journée, j’ai besoin de me retrouver chez moi avec mes chats, mon chum : de me retrouver dans la nature. »

Elle a aussi embrassé une carrière politique. « J’ai été conseillère municipale de 2009 à 2017 à Prévost. On m’avait approchée en disant qu’on pourrait faire quelque chose pour la culture dans la ville. Ça m’a accrochée et je me suis dit pourquoi pas. Mon petit côté ‘’leader’’ m’a dit d’essayer. C’est une belle expérience et suffisante pour me dire que ce n’était pas fait pour moi ».

Famille

Brigitte est en couple depuis 32 ans avec l’acteur Frank Schorpion. « On est bons, je trouve. C’est certain qu’en 32 ans, il y a des hauts et des bas comme pour tout le monde, mais on communique bien ensemble. C’est l’homme de ma vie! »

Quand on lui parle de sa fille Charlotte Le Bon, ça soulève beaucoup de fierté et d’émotions. « Charlotte, les mots me manquent, c’est une bombe de talents, une véritable artiste. Moi, je suis une interprète. Elle, elle écrit, dessine, joue et réalise. Actuellement, c’est ce qu’elle aime le plus, la réalisation. Elle a un petit côté ‘’leader‘’, elle aussi. Elle travaille fort, c’est une bat-tante. Elle vit en France depuis plus de dix ans. Avec la pandémie elle est venue demeurer chez nous. On s’est vu plus souvent. Ça fait du bien à mon cœur de mère », conclut Brigitte Paquette.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gérald
Gérald
2 jours

Une grande artiste