Restauration : Trois bannières en activité dès novembre à Saint-Sauveur

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Restauration : Trois bannières en activité dès novembre à Saint-Sauveur
La charpente des trois futurs restaurants a pris forme, à l’intersection de l’avenue de la Gare et du chemin Jean-Adam. (Photo : Luc Robert)

Trois commerces franchisés de restauration viendront s’établir à l’angle névralgique de l’avenue de la Gare et du boulevard Jean-Adam (route 364), au mois de novembre prochain.

Ainsi, Pizza Hut et Mr. Puffs s’ajouteront à l’offre de service du coin, où Amir renaîtra aussi de ses cendres. Seul le restaurant le Steak Frites Saint-Paul n’aura pas de nouvelle bannière à cet endroit commercial prisé.

« J’ai reçu beaucoup de demandes pour démarrer des commerces, car il s’agit d’un lieu très stratégique et doté d’une belle visibilité. Mais j’ai dû en refuser. Il est important pour moi d’avoir des franchisés, qui offrent une garantie corporative », a laissé savoir M. Demitrios Panopalis, propriétaire du terrain.

Celui qui est aussi à la tête du réputé restaurant italien La Trattoria Di Mitrio, sur l’avenue Filion, a tenu à poursuivre ses efforts de gestion et de construction, malgré la pandémie. « Je ne pourrais dire pour le moment combien d’emplois seront créés, mais la demande est là. Les gens ont hâte de pouvoir un jour manger à nouveau dans les restaurants, bien que les com-mandes pour apporter restent populaires. Le stationnement demeurera à l’espace actuel, pour démarrer les opérations en novembre 2021 », a-t-il poursuivi.

C’est l’entreprise Bois et Nature Construction inc., de Sainte-Anne-des-Lacs, qui s’occupe d’édifier les locaux. Les passants et automobilistes ont vite remarqué ces dernières semaines que la charpente des lieux a pris forme, lors de leur attente aux feux de circulation de l’intersection achalandée. « On parle d’un projet de reconstruction deux millions de dollars », a chiffré M. Panopalis.

Incendie

Rappelons que les restaurants Le Steak Frites Saint-Paul et Amir avaient été complètement ravagés par les flammes, dans la nuit du 3 au 4 novembre 2019.

Un total de 40 pompiers provenant de Sainte-Adèle, Morin-Heights, Sainte-Anne-des-Lacs, Piedmont et Saint-Sauveur avaient combattu le brasier. Les deux bâtiments avaient été déclarés une perte totale. Les sapeurs avaient estimé que l’élément destructeur aurait pu provenir d’un problème électrique.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Un citoyen
Un citoyen
5 jours

Ça va encore passer au feu dans les 2 ans .. ya toujours des feux criminels à st-sauveur tellement que la ville de st sauveur est très mal vu auprès des assureurs .. la majorité des feux de commerces sont criminels et souvent commandés par les mêmes gens … aller faire un petit topo à la police et service incendies .. prenez le bureau de remarque qui a brûlé le mois passé dans un bâtiment neuf … le relax sont 2ieme incendie … !!@ le maître.. le luigi la bâtisse pas loin à côté le centre-ville et une coupe d’autres plus loin ..

Last edited 5 jours by Un citoyen
Lucie gingras
Lucie gingras
5 jours
Reply to  Un citoyen

Tout a fait raison quand ca ne fonctionne pas,ca flambe!

Lucie gingras
Lucie gingras
5 jours

Insoutenables pour les autres restaurants à St-Sauveur
Quelle mauvaise gestion et mépris pour les restaurants existants!

Louisette
Louisette
4 jours

St-sauveur va être le cousin de St-Bruno d’ici pas long, des gros commerces et une montagne de ski. J’admire Sainte-Adèle avec encore aujourd’hui les bonnes vieilles patates et les sentiers. Oui les taxes sont plus élevés, mais c’est parce qu’elle est pas encore envahi par les commerces.