Révision du Guide alimentaire canadien

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Saines habitudes alimentaires

C’est le 24 octobre dernier que la ministre de la Santé Jane Philpott annonçait que Santé Canada débuterait la révision du Guide alimentaire canadien afin qu’il tienne compte des dernières données scientifiques sur l’alimentation et la santé en plus de mieux soutenir les Canadiens dans leurs choix en matière d’aliments sains. L’annonce a été faite au cours du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire.

Dans ce cadre, Santé Canada lançait dans la foulée une consultation auprès des Canadiens qui se déroulera jusqu’au 8 décembre afin de déterminer la façon dont Santé Canada peut offrir de meilleures recommandations en matière d’alimentation plus adaptées aux besoins de la population canadienne.
Cette révision fait partie d’une Stratégie pour une saine alimentation pluriannuelle. Dans le cadre de cette stratégie, Santé Canada utilisera tous les outils dont il dispose (législation, réglementation, recommandations et information) afin de créer des conditions propices à une saine alimentation. En plus de la révision du Guide alimentaire canadien, la Stratégie pour une saine alimentation présente les grandes lignes de la démarche de Santé Canada pour atteindre les engagements concernant le sodium, les gras trans, les sucres, les colorants alimentaires, la publicité destinée aux enfants et le programme Nutrition Nord décrits par le premier ministre dans la lettre de mandat de la ministre de la Santé. Le ministère va continuer de mobiliser les parties prenantes et les experts pour raffiner la stratégie en cours de route.
La Stratégie pour une saine alimentation est une composante de la vision d’un Canada en santé, qui met l’accent sur l’idée de bien manger, de bien vivre et sur le bien-être.
Faits en bref
Au Canada, quatre personnes sur cinq sont à risque de développer des problèmes de santé comme le cancer, une maladie du cœur ou le diabète de type 2. Toujours au Canada, six adultes sur dix sont en surpoids, et un tiers des jeunes sont en surpoids ou obèses. La mauvaise alimentation est le principal facteur de risque de l’obésité et de nombreuses maladies chroniques, en plus d’être un important fardeau pour la santé des Canadiens et notre système de santé. Le fardeau économique annuel de l’obésité au Canada est estimé en milliards de dollars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de