Ride Shakedown 2014

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Ride Shakedown 2014

Dame nature vole la vedette au Ride Shakedown

La finale tant attendue de la compétition du Ride Shakedown présenté par Vidéotron mobile s’annonçait spectaculaire. Samedi soir, au Mont Saint-Sauveur, c’est plutôt Dame nature qui a volé la vedette aux dix finalistes de cette 13e édition.

En effet, les forts vents qui se sont abattus sur la station sauveroise ont fait en sorte que les planchistes ont jugé bon de ne pas s’élancer en piste. Et on peut les comprendre lorsque que vous êtes à près d’une dizaine de mètres dans les airs, les deux pieds attachés à une planche. La moindre bourrasque peut avoir de graves conséquences à l’atterrissage.

Les dix finalistes, dont les deux grandes vedettes Sébastien Toutant (L’Assomption) et Maxence Parrot (Bromont), ont fait preuve d’un bel esprit sportif, non seulement en partageant également les 40 000$ des bourses qui étaient à l’enjeu. Plusieurs d’entre eux ont aussi pris le temps d’exécuter des manœuvres moins périlleuses sur les rails du parcours, question de donner un spectacle à la foule qui s’était déplacée et qui avait bravé le mauvais temps.

«Notre événement est organisé pour les athlètes. C’est leur décision et nous la respectons. Nous sommes tout à fait d’accord avec eux, il y avait un danger selon les conditions météo», a soutenu Patryck Bernier, cofondateur et producteur du Ride Shakedown. «Les quelque 15 000 personnes qui se sont déplacées au Mont St-Sauveur vendredi et samedi nous témoignent en quelque sorte leur confiance. Ils ont des attentes élevées envers notre événement et nous nous assurons d’y répondre.»

John Herald (Massachussetts), Philippe Fournier (Matane) et Michel Grégoire (Saint-Augustin-de-Desmares) sont les trois planchistes amateurs qui ont obtenu leur laissez-passer pour la demi-finale du concours réservée aux professionnels.

La veille, le Coors Light Rail Jam a couronné Jonathan Truchon, de Chicoutimi. Truchon a dominé ce concours de manœuvres sur rails notamment en exécutant un gap avec backflip to boardslide. Grâce à sa victoire, il a devancé son plus proche rival Antonin Chamberland en plus de mériter un voyage à Punta de Mita, au Mexique.

Maxence Parrot n’a pas été en reste, lui qui a remporté le prix du Best Trick grâce à un 50-50 backside 360 gap out to 50-50 frontside 180 out, ce qui lui a également permis de mettre la main sur une bourse de 2000$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de