Road movies!

Par Simon Cordeau
Road movies!

Les périples entre amis, aux longues discussions sur la vie, aux détours inévitables, aux découvertes inusitées et aux paysages majestueux, nous manquent terriblement. Nous vous proposons donc quelques classiques du cinéma pour combler votre envie d’ailleurs, en attendant votre prochain roadtrip.

Québec-Montréal (2002)

Le premier long-métrage de Ricardo Trogi (1991, Les Simone, La Maison-Bleue), co-scénarisé avec Patrice Robitaille et Jean-Philippe Pearson. Trogi y explore la complexité des relations amoureuses, alors qu’on accompagne trois groupes : trois amis célibataires, deux collègues à la relation ambiguë et un couple qui tente de sauver leur relation. Le trajet entre Québec et Montréal est l’occasion de longues discussions, teintées de l’humour propre à Trogi.

Thelma & Louise (1991)

Dans la longue tradition des road movies américains, Thelma & Louise occupe une place de choix. Réalisé par le grand Ridley Scott (Alien, Blade Runner, The Martian), le film suit deux femmes de l’Arkansas dans leur escapade qui tourne rapidement au vinaigre. Leur désir de liberté se transforme en fuite vers l’avant, alors que se mêlent les thèmes de violence psychologique et de viol, d’aliénation et d’impuissance. Un drame puissant, qui trouve une résonnance renouvelée, même 30 ans après sa sortie.

Dumb and Dumber (1994)

Cette comédie classique des années 1990 met en vedette Jim Carrey dans ses débuts aux côtés de Jeff Daniels. Si vous cherchez un film léger, cette comédie de situation est parfaite pour décrocher, rire aux éclats et peut-être éprouver un peu de nostalgie pour ces deux idiots attachants et leur van-chien ridicule.

Nomadland (2020)

Brouillant la ligne entre la fiction et le documentaire, Nomadland explore une Amérique à l’économie précaire, à travers ses nomades qui vivent en marge de la société. Les paysages magnifiques font voyager, et les rencontres sont profondément humaines par leur vulnérabilité et leur authenticité. Le film a d’ailleurs remporté 3 oscars aux derniers Academy Awards, et sa qualité est bienvenue dans une année pandémique aux nouveautés culturelles limitées.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments