Saint-Adolphe-d’Howard

Par Nathalie Deraspe

Le défi du changement

Alors qu’il s’adressait à un groupe de partisans, le maire Pierre Roy, a demandé à toute la communauté de Saint-Adolphe-d’Howard ainsi qu’aux conseillers muni­cipaux «de se mobiliser et de contribuer à faire de notre municipalité un milieu de vie exceptionnel dans les Laurentides».
«Saint-Adolphe-d’Howard va continuer à s’enrichir de la venue de nouveaux arrivants au cours des prochaines années et ceux-ci viendront chez nous en très grand nombre, poussés par la recherche d’un milieu de vie qui répondra à leurs attentes au plan de la qualité de l’environnement, des services publics et commerciaux, affirme Pierre Roy. C’est donc dire que le changement viendra chez nous, qu’on le veuille ou non, mais il nous appartient, à nous, aujourd’hui, de décider quelles formes prendront ces changements».
«En outre, poursuit-il, les exigences gouvernementales au plan de la qualité des services rendus par la municipalité, comme par exemple, la distribution de l’eau, la disposition des ordures ménagères et la protection de l’environnement, deviendront de plus en plus élevées, nous obligeant, à la municipalité, à effectuer de nouveaux investissements, à améliorer notre expertise et à fournir des services publics de qualité supérieure».

Selon Pierre Roy, «Saint-Adolphe-d’Howard fait face au défi du changement, défi qui représente une opportunité incroyable de revitaliser notre village et de nous assurer d’un développement durable et harmonieux de notre communauté.

Au cours de la prochaine décennie, poursuit le maire Roy, la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard sera appelée à se définir une nouvelle identité, une personnalité unique qui ne sera pas celle des municipalités voisines, une personnalité qui se fondera sur notre capacité de vivre ensemble, anciens et nouveaux venus, et à mettre fin à nos différends», affirme Pierre Roy.

Le maire de Saint-Adolphe-d’Howard affirme avoir été passablement ébranlé par le fossé qui semble exister entre certains groupes à Saint-Adolphe-d’Howard, qu’il s’agisse de commerçants, de résidants ou de villégiateurs. «Lors de la réunion du conseil municipal du 15 février, des mots très durs ont été prononcés et il me semble qu’il s’agit là de vieilles querelles auxquelles il est grand temps de mettre fin», demande Pierre Roy.

Déplorant aussi certains commentaires de la part de certains conseillers municipaux et qu’il juge «peu flatteurs pour la démocratie municipale», le maire Roy lance un appel à la mobilisation des «forces vives» de Saint-Adolphe-d’Howard.
«Notre village a besoin d’un effort de revitalisation majeure et je demande à tous, résidants, villégiateurs, commerçants, organismes divers, artistes et créateurs, mem­bres du conseil municipal, de faire passer l’avenir de notre communauté avant leur intérêt propre.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de