Saint-Sauveur achète le cap Molson pour près de 3 millions de dollars

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Saint-Sauveur achète le cap Molson pour près de 3 millions de dollars
(Photo : Courtoisie)

Devenue propriétaire d’une partie du cap Molson au début d’octobre, soit celle située sur son territoire, la Ville de Saint-Sauveur et la famille Côté négocient actuellement pour une vente finale à près de 3 M$.

D’une superficie totale de 2 985 004 pieds carrés, cette portion du Cap Molson est celle accessible par l’avenue du Mont-Molson.

« Les gens nous appellent encore à l’hôtel de ville pour demander si nous avons pensé acheter le cap Molson Ouest : c’est déjà fait! Nous avons les titres officiels en main. Nous pourrions commencer l’aménagement dès demain. Mais il faut bien évaluer tous les éléments avant de bouger », s’est réjoui le maire de Saint-Sauveur, M. Jacques Gariépy.

 

Ainsi, la Ville songe à y aménager un parc municipal, alors qu’une nouvelle école primaire y sera construite. Une étude sera aussi réalisée quant à la possibilité de pérenniser les sentiers existants.

« C’est la même école élémentaire déjà annoncée depuis un an. Nous avions déjà acquis un terrain adjacent pour celle-ci. Il manquait toutefois une parcelle de terrain pour que le tout soit conforme. En nous assurant d’être propriétaires du cap Molson Ouest, ce petit bout de terrain additionnel requis sera pris sur une parcelle du terrain du cap Molson », a détaillé M. Gariépy.

« Quant aux sentiers, notre priorité est de les baliser et de les sécuriser. Avec plus de 2,9 M de pieds carrés, il y aura amplement de terrain pour sauvegarder les tracés actuels et faire un parc municipal digne de ce nom. Il sera accessible via l’avenue du Mont-Molson, à partir de la rue Principale. »

De l’eau dans le vin

Rappelons que le processus d’acquisition a été amorcé le 19 octobre 2020, par voie d’expropriation. Depuis, le processus fait l’objet d’une démarche de gré à gré avec le propriétaire actuel, afin de convenir de la contrepartie financière à être versée par la Ville.

« La famille Côté s’est faite à l’idée qu’elle vendrait et les négociations sont cordiales. Pour nous, le cap Molson Ouest est un fleuron à mettre en évidence. On a refroidi les ardeurs des promoteurs immobiliers, déjà très actifs du côté du cap Molson Est, sur le territoire de Piedmont. Ils avaient déjà démontré un grand intérêt pour la partie ouest, quand nous avons amorcé les démarches d’expropriations en 2020. Cela les a dissuadés de poursuivre leurs opérations d’achat », a tranché M. Gariépy.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments