Saint-Sauveur : L’affaire est dans le sac!

Par Production Accès
Saint-Sauveur : L’affaire est dans le sac!

Dyane Bouthillette – Le règlement adopté en janvier par la Ville de Saint-Sauveur pour supprimer les sacs à usage unique entrera en vigueur le jour de la Terre, soit le 22 avril prochain.

 

Une quarantaine de commerçants de Saint-Sauveur étaient présents lors d’une rencontre d’information qui a eu lieu le 12 mars. Les attentes concernant cette initiative environnementale ainsi que des solutions de rechange ont été mises sur la table.

Selon une étude effectuée par Recyc-Québec, l’impact négatif de l’utilisation de sacs à usage unique en plastique, papier, biodégradables et oxodégradables serait considérable pour l’environnement. C’est la raison pour laquelle le conseil de ville a décidé d’en interdire la distribution. « Le sac certifié compostable, qui ne faisait pas partie de l’étude, est quant à lui autorisé, étant donné qu’on peut l’utiliser par la suite pour disposer des résidus organiques, dans le bac brun », précise-t-on dans un communiqué.

Depuis 2016, le conseil de Saint-Sauveur affirme s’être penché sur chacune des étapes nécessaires à l’aboutissement du projet. La Ville a tenu des séances d’informations, des tables de discussion, des consultations, des journées pilotes afin de sensibiliser les commerçants, citoyens et touristes.

« On a travaillé avec un groupe représentatif de commerçants, indique la conseillère municipale, Caroline Vinet. On a eu des échanges constructifs. »

Pour accompagner et non pour punir

Le 22 avril étant une date de départ pour s’initier au mouvement, les commerçants ont été invités à ne pas renouveler leurs achats de sacs à usage unique. « On est là pour les accompagner. On va aller les visiter et les consulter pour connaître la réponse de leurs clients. La réglementation ne viendra pas avec un calepin de pénalités et de contraventions dès le 22 avril », assure Caroline Vinet en déclarant avoir hâte de voir les résultats.

Pour se responsabiliser

Rappelons que dans l’optique de réduire l’utilisation des sacs de plastique, la Ville de Saint-Sauveur a mis des boîtes à sacs communautaires à trois endroits différents sur la rue Principale. Ainsi les citoyens et touristes sont invités à se responsabiliser en prenant et en déposant des sacs réutilisables qu’ils ont en trop.

Pour

Alexandre Filion de la boutique Performance sport se dit prêt à faire sa part pour améliorer la qualité de l’environnement. « C’est se mettre la tête dans le sable que de ne pas être conscient de notre situation écologique, affirme l’homme d’affaires. Le sac de plastique est complètement inutile dans notre vie. On va liquider nos sacs, comme la ville le demande, et ensuite on va adopter les sacs réutilisables. »

Contre

Une commerçante désirant garder l’anonymat s’oppose vivement au nouveau règlement. La ville préconise le sac de polypropylène fabriqué en Chine. La femme d’affaires affirme que ce type de sacs réutilisables peuvent prendre plus de 100 ans avant de se désagréger. « Dans une perspective de développement durable, les sacs réutilisables sont pires », dit-elle en ajoutant que ceux-ci lui coûteront aussi plus cher.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Rachelle Allaire Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Rachelle Allaire
Invité
Rachelle Allaire

Et pourquoi pas des sacs en papiers? Les sacs réutilisable contiennent beaucoup de bactéries et de microbes! Le saviez vous???