Saint-Sauveur : L’environnement au cœur du Déjeuner du maire

Françoise Le Guen
Saint-Sauveur : L’environnement au cœur du Déjeuner du maire
Dans le cadre du Déjeuner du maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy a reçu la visite de cette jeune citoyenne, déjà conscientisée par l’environnement.

Près de 300 personnes ont participé au Déjeuner du maire de Saint-Sauveur, sous le thème de l’environnement. Au cours des dernières années, la ville a entrepris un virage vert afin de réduire son empreinte écologique au moyen de différentes initiatives.

 

Le dimanche 2 juin dernier, en plus du traditionnel Déjeuner du maire, plusieurs kiosques en lien avec l’environnement proposaient aux citoyens divers services. « Les gens sont venus pour des analyses d’eau ou pour se procurer des plans de tomates et de fines herbes. Ils pouvaient aussi apporter leur compost ou leurs documents confidentiels pour le déchiquetage », explique le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy. En tout, ce sont 400 pousses d’arbres, 200 plants de tomates et autant de sacs réutilisables qui ont été offerts gratuitement aux visiteurs.

Le Déjeuner, un moment privilégié

Lors de cet événement, des élus du conseil municipal et le maire ont également accueilli de nombreux citoyens. M. Jean Beauchamp, le directeur général de la ville, était également présent. « Les commentaires qu’on a reçus n’étaient pas seulement liés à l’environnement. Toutes sortes de questions nous ont été posées. Par exemple, sur les finances publiques ou les travaux », a-t-il indiqué.

Pour Jacques Gariépy, il s’agit d’un moment privilégié qui permet aux citoyens de parler très simplement de leurs préoccupations. « Une séance du conseil est très protocolaire, avec des séances de questions qui peuvent rendre les gens inconfortables. Au Déjeuner du maire, c’est confidentiel et ça se fait d’une façon très décontractée. » Il ajoute que dans le cas où la question touche par exemple les travaux publics, d’une rue qui serait à refaire, le conseil en prend note « et on traite tous ces sujets-là en commissions. On fait aussi un suivi avec les personnes par la suite ».

Par ailleurs, plusieurs organismes étaient présents pour parler de leurs projets environnementaux, notamment le Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut, Plein air Saint-Sauveur, la MRC des Pays-d’en-Haut, l’Atelier de coiffure Apt.5 et l’Association des véhicules électriques du Québec.

Rappelons que Plein air Saint-Sauveur a vu le jour en 2017 et travaille conjointement avec la Ville. « On essaye de pérenniser des sentiers, de les répertorier et de cibler sur quels terrains ils passent. Et, dans le cas où ils passent sur des terrains privés, de prendre contact avec les propriétaires pour demander si on peut faire des droits de passage afin de légaliser le sentier », explique M. Gariépy

Les dernières initiatives vertes

  • Mise en service d’une borne électrique dans le stationnement du parc Georges-Filion.
  • Installation de trois boîtes à sacs dans la zone commerciale du village.
  • Bannissement des sacs à usage unique.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de