Saint-Sauveur se mérite un Trophée Google eVille 2013

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Saint-Sauveur se mérite un Trophée Google eVille 2013

Communautés d’affaires numériques

Le 12 novembre dernier, Google Canada a annoncé que Saint-Sauveur, remportait un Trophée Google eVille 2013. Le Trophée Google eVille rend hommage aux villes et municipalités dont les entreprises se distinguent par leur enthousiasme à adopter l’économie numérique. Ces entreprises investissent dans les outils et les ressources en ligne pour attirer de nouveaux clients et faire progresser leur chiffre d’affaires dans un monde plus que jamais interconnecté.

 

«Nous sommes fiers de saluer l’entrepreneuriat grandissant de Saint-Sauveur, a déclaré Chris O’Neill, directeur général de Google Canada. Tous les jours, les Canadiens se tournent vers l’Internet à la recherche de produits et de services, et ce sont les entreprises et les communautés qui interagissent en ligne avec leurs clients qui contribueront à l’essor économique du Canada.»

 

Google et IPSOS, une firme de recherche marketing indépendante, ont analysé la visibilité en ligne des PME à travers le Canada, et Saint-

Sauveur est l’une de cinq villes à être récompensées avec un Trophée Google eVille 2013.

 

«La ville de Saint-Sauveur a toujours été à l’avant-garde du développement, a souligné Marc-

André Morin, député de Laurentides—Labelle. Que ce soit au niveau de ses entreprises ou de son infrastructure touristique, le dynamisme fait partie de la culture de Saint-Sauveur. Je ne suis donc pas surpris de voir qu’elle a gagné le Trophée Google eVille, un prix dans le domaine de la technologie de pointe. J’espère que ceci influencera d’autres entreprises à se développer en ligne. Merci à Google eVille et toutes mes félicitations à la ville de Saint-Sauveur!»

 

Des entreprises locales…

sur la toile globale

Rampes et Balcons St-Sauveur vend et installe des rampes d’aluminium pour les patios et terrasses en bois traité, en plus de fabriquer et d’installer des gazebos et des vérandas de bois. «Les gens nous adorent parce nous embellissons leurs demeures, et nous sommes référés par beaucoup de nos clients», explique le propriétaire, Patrice Cloutier. Encouragé par son fils menuisier qui prévoit prendre la relève dans l’entreprise familiale, M. Cloutier a décidé, au cours de l’hiver 2012-13, d’améliorer son site web. «C’est mon fils qui m’a poussé à aller de l’avant et à investir dans le numérique pour faire croître le commerce, a ajouté M. Cloutier. C’est à cause de ses idées de jeunesse que ce nouveau site a vu le jour.» Aujourd’hui, soixante pour cent de ses revenus proviennent de son site rénové.

 

Selon les spécialistes, les entreprises canadiennes doivent se trouver là où sont leurs clients et, en 2013, ces derniers sont de plus en plus en ligne. Toutefois, encore aujourd’hui, plus de la moitié des PME canadiennes ne possèdent pas de site web. Selon une étude de McKinsey, les entreprises présentes sur la toile croissent deux fois plus rapidement et embauchent deux fois plus d’employés que les autres. Les PME employant près de 70% de la main-d’œuvre au Canada et représentant près de 78% de tous les nouveaux emplois dans le secteur privé, l’impact potentiel de faire basculer ces entreprises dans l’économie numérique est énorme. Google Canada souhaite que ces «capitales numériques» soient une inspiration pour le reste du pays quant aux possibilités de développement des affaires sur le web pour les entreprises qui se maintiennent à l’avant-garde dans ce domaine.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de