Saint-Sauveur : Un projet immobilier suscite la controverse

Françoise Le Guen
Saint-Sauveur : Un projet immobilier suscite la controverse
Les travaux de déboisement du projet domiciliaire du promoteur Landco ont commencé au nord de la rue Desjardins, angle Filion à Saint Sauveur. (Photo : Journal Accès)

Un projet immobilier suscite la controverse à Saint-Sauveur. Une cinquantaine de citoyens du voisinage en colère « contre cet affront au patrimoine et à l’architecture typique de leur quartier historique » ont signé une pétition pour s’opposer à ce nouveau développement.

 

Parmi les signataires, l’architecte Roger Taillibert, ainsi que des vedettes comme l’artiste de variété Michèle Richard et la chanteuse Marjo s’opposent au projet.

Selon eux, il ne cadre pas du tout avec le secteur du Vieux Saint-Sauveur.

« Il s’agit du projet d’un promoteur de construire des unités d’habitation d’un style identique et tape-à-l’œil qu’on retrouve dans les banlieues comme Blainville ou Brossard ou ailleurs, où la vie se déroule sans âme villageoise », écrit Pierre Schneider, également signataire et l’auteur d’une lettre ouverte avec pour titre SOS patrimoine Saint-Sauveur.

« Je ne comprends pas que les urbanistes de notre ville aient pu recommander au conseil municipal d’approuver ce développement, tel que j’ai pu le voir sur les maquettes consultées. Y a-t-il des experts soucieux de la préservation de notre inestimable patrimoine à notre Hôtel de Ville ? Si oui, tous les observateurs avisés, dont le grand architecte de renommée mondiale Roger Taillibert, qui habite le secteur, déplorent vivement leur absence de professionnalisme », écrit-il encore. La pétition devrait être déposée lors de la prochaine séance du conseil municipal de Saint-Sauveur, le 19 août. Notez que le bureau des ventes est ouvert et que les travaux de déboisement ont débuté.

Un projet de plein droit

Selon Jean Beaulieu, directeur général de la Ville, il s’agit d’un projet de plein droit. « Tout a été recommandé, même l’architecture du bâtiment. Le projet répond aux critères. Le zonage permet de le faire. Il a été recommandé par le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) en mai et adopté au conseil municipal. Il n’y a eu qu’une dérogation mineure pour le nombre d’accès aux bâtiments », déclare-t-il. Ce projet situé au nord de la rue Desjardins à l’angle de l’avenue Filion, comportera 15 logements dans sept bâtiments.

Le promoteur du projet immobilier s’exprimera dans une prochaine édition du journal Accès.

Partager cet article

9
Laisser un commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
9 Auteurs du commentaire
Fran.YvesJoe CléDominique CloutierALAIN DAVIAULT Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Marjo
Invité
Marjo

Ça ne se passera pas comme ça!

Yves
Invité
Yves

malheureusement c’est déjà fait…l’approbation finale n’est qu’une technicalité

Ginette côté
Invité
Ginette côté

J aimerais connaître les noms des personnes sur ce fameux comité ccu
Et les noms des urbanistes de la ville, sont ils competants ?, j en doute,car depuis quelques années saint sauveur perd le peux de cachet qu il lui reste….beaucoup de bâtiments commerciaux sont négligés, l aménagement paysager
Horrible si on se compare avec morin heigh et piedmont……
Temps est arrivé que les citoyens qui ont du goût s imposeNT et demandent des comptes à la municipalité

Ginette Côté

Violaine Bernard
Invité
Violaine Bernard

Les gens s’opposent parce qu’ils ne veulent pas de voisin et non pas à cause de l’architecture! Le terrain est vacant depuis très longtemps et les résidents du coin l’utilisent comme parc privé. Faute de l’avoir eux-même acheté quand il était encore temps, ils blâment maintenant l’entrepreneur pour son choix architectural question de freiner le projet. Nous sommes en 2019, il est évident que les gens ne construisent plus au goût des années 50 et c’est franchement tant mieux. Le nouveau se marie avec le vieux et les styles cohabitent. Les modèles proposés dans ce projet intégré sont intemporels et… Lire plus »

Nicole Bertrand
Invité
Nicole Bertrand

Il est à peu près temps que la ville se donne des règlements d’urbanisme qui soient conformes à l’âme villageoise de St -Sauveur….

ALAIN DAVIAULT
Invité
ALAIN DAVIAULT

Il serait temps d’arrêter de faire obstacle à tout projet, afin de sortir de cette période mélancolique du village. A cet effet, les citoyens devraient s’intéresser davantage à la chose publique afin de soumettre leurs arguments avant et non pas après. De plus, une telle pétition considérant le contexte actuel, n’a plus de poids social afin de faire valoir certains arguments tactiques pour arrêter la mise en chantier. Donc, l’apparence de droit clair de la municipalité n’est plus à débattre selon M. Jean Beaulieu , directeur général de la ville.

Dominique Cloutier
Invité
Dominique Cloutier

La honte, le fric, toujours le fric 🙁

Joe Clé
Invité
Joe Clé

M. Taillibert s’oppose au projet?
Pourtant ce terrain lui appartenait et il avait lui meme présenté un projet semblable non?

Fran.
Invité
Fran.

15 logements, 3 poubelles par logement, = 45 nouvelles énormes poubelles devant ces 7 immeubles Wow ! Quel horreur !