L’auriculothérapie, la délicate réflexologie de l’oreille

L’auriculothérapie, la délicate réflexologie de l’oreille
Martine Laval
Santé la vie

L’auriculothérapie est, en d’autres mots, la réflexologie de l’oreille, une médecine alternative douce pour soulager certains maux. Tout comme les pieds et les mains, l’oreille externe comprend environ 150 points précis qui correspondent à différentes parties de notre corps et dont on peut se servir pour rééquilibrer l’énergie, que ce soit à l’aide d’aiguilles d’acupuncture, de pressions d’acupressure ou de massages.

D’où vient l’auriculothérapie?

La pratique de l’auriculothérapie date de l’Antiquité et constituait à l’époque, en Inde, en Chine et en Égypte, une manière de soigner fort répandue, calmant entre autres les douleurs par la stimulation de points précis localisés dans le pavillon de l’oreille. Dans les années 50, le Dr Paul Nogier, médecin généraliste lyonnais, réitère en quelque sorte la pratique, en émettant l’hypothèse qu’il existe une correspondance entre l’oreille externe et différentes parties de notre corps. Tout comme pour la réflexologie des pieds et des mains, une « carte géographique » du pavillon de l’oreille indique alors les points et ce à quoi ils correspondent. Selon différentes techniques – aiguilles très fines et stériles, pressions précises ou massages -, il serait donc possible de soulager certains malaises, allergies et dépendances.

Bienfaits

Tout comme l’acupuncture, l’auriculothérapie utilise des points réflexes bien précis situés dans l’oreille externe pour rééquilibrer l’énergie. Il semble que sa pratique soit bien indiquée pour entre autres perdre du poids et réguler l’appétit; soulager des douleurs aiguës ou chroniques (rhumatisme, arthrose, sciatique); soulager des allergies; traiter des dépendances (tabac, drogue, alcool); gérer le stress et soulager les troubles du sommeil.

Le piercing, bienfait ou méfait!

Le perçage des oreilles existe depuis très longtemps et pour des raisons autres qu’esthétiques, puisqu’on croyait notamment au bienfait de la stimulation du point précis en plein centre du lobe correspondant à l’œil, pour aiguiser la vue… d’où la pratique millénaire de l’oreille percée. Entre le geste de masser ou de piquer un point à l’aiguille fine d’acupuncture pour stimuler le canal d’énergie et celui de percer, n’y aurait-il pas toutefois une différence? Le questionnement de plusieurs spécialistes des médecines douces, alternatives et holistiques concernant les effets du piercing multiple sur la santé globale ne serait-il pas justifié?

Dans le contexte de l’auriculothérapie, considérant que chaque point sollicité puisse avoir un impact sur une partie du corps, organe ou glande faisant partie de la ligne énergétique à laquelle il appartient (tout comme dans le principe de l’acupuncture et de la réflexologie), n’est-il pas entendu qu’un piercing simple ou multiple non étudié puisse avoir un effet négatif sur le bien-être de la personne? Ne serait-il donc pas idéalement recommandé de consulter un acupuncteur ou réflexologue afin de déterminer les risques encourus avant de procéder au perçage? Surtout aux endroits sensibles comme la langue, les lèvres et autres endroits intimes du corps que l’on perce sans apparente considération des conséquences?

Coup de coeur

Quelques livres existent quant aux dangers du piercing, comme les non banals dommages collatéraux, infections et maladies transmissibles, mais rien qui traite du piercing versus les principes de l’acupuncture et de la réflexologie qui deviendrait alors un danger, parce qu’agissant en permanence telles une aiguille d’acupuncteur et une plaie ouverte (dans le cas d’un piercing en milieu naturellement humide) donc une fuite d’énergie constante? Sujet à réflexion…

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

X