S’étirer pour s’assouplir

S’étirer pour s’assouplir
Martine Laval
Santé la vie

Le stretching

Le stretching est une discipline physique d’étirement permettant à chaque personne, quel que soit son âge, d’offrir plus de souplesse à son corps; et la souplesse est  la capacité qu’a le corps de bouger et d’accomplir des mouvements dans la meilleure aisance possible. Que l’on soit raide comme une barre ou souple comme un élastique, l’important est de développer l’amplitude articulaire et musculaire maximale de notre propre corps! Le stretching étant complice de la souplesse, plus on étire, mieux on plie.

Facteurs et pratique

Plusieurs facteurs interviennent dans la souplesse d’une personne : sa propre constitution articulaire et musculaire, son âge, la température ambiante, son ouverture d’esprit ou son lâcher-prise psychologique à entraîner son corps plus loin…

La souplesse se travaille de différentes façons, mais passe inévitablement par des méthodes de stretching (étirement). Qu’on pratique sa discipline par des exercices que l’on exécute soi-même, à l’aide d’une force extérieure, de bandes élastiques ou d’un ballon gym, à chaque personne son étirement. L’essentiel est de choisir ce qui nous convient et de savoir que la souplesse peut s’améliorer à tout âge.

Les bienfaits

Le stretching est une méthode d’entraînement qui consiste à étirer la musculature et « huiler » les articulations pour ainsi développer sa mobilité maximale personnelle. Sur le plan musculo-squelettique, le stretching augmente la souplesse et l’élasticité des muscles et des tendons, permettant une amélioration générale de la capacité du mouvement. Dans tout sport, c’est d’ailleurs une excellente forme de prévention contre les contractures, les crampes, les traumatismes musculaires et articulaires.

Il est intéressant de retenir également que l’élasticité des muscles et la « lubrification » articulaire contribuent à l’atténuation des maladies dégénératives telles que l’arthrose; préservent la « jeunesse » des articulations en ralentissant la calcification du tissu conjonctif; aident à diminuer la tension artérielle en favorisant la circulation; aident à se détendre en réduisant le stress physique et améliorent la coordination des mouvements. C’est gagnant sur toute la ligne.

Les règles du stretching

Pour exécuter le stretching correctement, il est important de suivre certaines règles :

1. identifier le groupe musculaire à étirer;

2. chercher une position confortable, mais efficace, que l’on maintient pendant 15 à 30 secondes;

3. ne pas dépasser le seuil de la douleur dans l’étirement.

Bien qu’il soit recommandé que le muscle soit chaud pour mieux l’étirer – d’où la recommandation de faire son stretching à la fin de l’entraînement, ce qui permet également au corps de se détendre après la session de travail , il faut toutefois souligner que l’on suggère également de l’exécuter à froid pour augmenter son efficacité au niveau du tissu conjonctif particulièrement. Moi, je dis qu’il faut le faire selon notre routine d’entraînement, et surtout y aller selon ce qu’on ressent de mieux pour nous.

Par contre, il existe définitivement des petits trucs qui favorisent l’activité de stretching, comme :

• une tenue vestimentaire confortable permettant d’effectuer des mouvements amples sans gêner la respiration;

• l’environnement d’entraînement, c’est-à-dire un sol qui ne soit pas froid pour les exercices au sol, et un tapis pour plus de confort;

• une ambiance calme pour favoriser la détente;

• et comme bien des disciplines ̶  comme le yoga par exemple ̶ , ne pas se comparer aux autres et y aller selon ses propres limites, évitant ainsi des défis inutiles qui pourraient altérer le seuil de douleur et entraîner des blessures. 

 

Coup de Coeur

 

La souplesse physique est garante de mouvements aisés, et en quelques minutes d’étirement par jour, on obtient des résultats surprenants. Que l’on choisisse de pratiquer son stretching de façon guidée (cours ou instructeur), ou de manière indépendante (vidéo, livre), l’important est de bien suivre les instructions et les étapes, afin de comprendre le  processus d’exécution et ainsi éviter les blessures dues aux mauvaises postures ou aux « excès de zèle ». Pour en retirer le maximum de bienfaits, on s’étire lentement… mais sûrement.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

X