Les soins Égypto-Esséniens

Les soins Égypto-Esséniens
Valérie Spitzer
Chroniques

Cela fait plusieurs fois que je croise des personnes qui me parlent des soins Égypto-Esséniens et de leurs bienfaits sur la santé globale. Comme je ne crois pas au hasard, mais bien plus aux synchronicités de la vie, j’ai décidé d’en apprendre davantage sur ces soins énergétiques qui datent de plusieurs millénaires et ont été remis au goût du jour il y a quelques dizaines d’années, par l’écrivain français Daniel Meurois.

Ses livres, qui évoquent notamment l’enseignement essénien, ont été traduits en 17 langues, signe d’un réel engouement dans le monde entier pour ces soins millénaires. Issus de l’Égypte ancienne, ils étaient pratiqués sous le règne du pharaon Akhenaton puis repris par les héritiers directs de l’Égypte, les Esséniens. Ils partent du principe que l’être humain doit être vu comme une globalité. L’esprit, l’âme, le corps sont indissociables et directement inter reliés. L’objectif des soins est de rétablir et de stimuler la circulation de l’énergie dans le corps et par là même, d’aider au processus de guérison.

Bien évidemment, ces soins ne peuvent aucunement remplacer les soins prodigués par la médecine traditionnelle et, si vous êtes sous médication, il sera important d’en informer votre thérapeute.

Interpellée par cette pratique, je me suis tournée vers Stéphanie Abran, professeur de yoga kundalini à Val-David et thérapeute en soins Égypto-Esséniens. Elle a suivi sa formation à la Chaumière Fleur Soleil de Val-David, formation qui s’étale sur une durée de trois ans et elle pratique depuis déjà plusieurs années. « Les gens sont emballés, nous confie Mme Abran. Recevoir ce soin, c’est comme de retrouver son essence, c’est un rendez-vous avec soi-même. Le corps pétille, comme du champagne! »

Stéphanie se définit comme une accompagnatrice et le soin se fait dans la compassion et le non jugement. « Dans une vie souvent trépidante, où l’on relègue nos émotions au deuxième plan, on réapprend à habiter son corps et même si le mental ne comprend pas, le travail se fait quand même! »

Ce soin n’est pas un massage mais il se fait par l’imposition des mains et aussi avec l’utilisation d’huiles spécifiques, adaptées aux besoins de chacun. Pendant le soin, le client reste présent et il y a beaucoup d’interactions avec le thérapeute. Et non, ce n’est pas le temps de la sieste!

Les problématiques des clients sont diverses, nous explique la thérapeute : fatigue persistante, anxiété, dépression, problème de déficit d’attention chez l’enfant, soin spécifique à la femme enceinte ou ayant vécu un traumatisme, suite à une fausse couche, un accouchement difficile, etc. Selon la problématique, le soin peut beaucoup différer d’une personne à l’autre. Stéphanie nous précise que les enfants sont particulièrement réceptifs.

Intéressé mais dubitatif? Moi, j’étais les deux! Spirituelle, je suis aussi très concrète et pragmatique et je suis comme Saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois et, plus encore, ce que j’expérimente! Je me suis donc offerte ce soin, qui dure environ 1h15 (voire deux heures dans certains cas) et, bien honnêtement, j’ai été stupéfaite, voire bluffée par la puissance de ce soin. Non, non, je ne rentrerai pas dans les détails mais vraiment, je suis devenue très intéressée et plus du tout dubitative!

Convaincue que nos maladies (mal-a-dit!) nous parlent, pourquoi ne pas chercher à devenir acteur de notre guérison et se réapproprier cette sagesse millénaire ?

Si vous avez des questions ou des commentaires, vous pouvez m’écrire à valerie.spitzer@yahoo.fr

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • Rien que la vérité

    La chronique à Mimi J’ai une grande amie qui devine des choses que moi je suis absolument...

  • Championnes

    Chronique d’un X jctremblayinc@gmail.com Elles ont entre 7 et 9 ans, et elles ont tout raflé, enfin,...

  • Ça pue!

    La chronique à Mimi mimilego@cgocable.ca Et puis, mes «mangeux» de radis frais, avez-vous passé un bel été?...

  • Rentrée inachevée

    C’est une magnifique journée! Les oiseaux gazouillent, les enfants dansent, les parents sont émus, les chauffeurs sont...

X