Santé

Par Journal Accès

Se faire du bien, en faire aux autres… à répéter sans modération! Et si le bonheur était dans notre bien-être et dans tous ces petits gestes posés au nom de l’amour de l’autre?

sante
Santé de l’esprit

On parle constamment de la santé du corps, de l’importance de bien manger, de bouger régulièrement, de prendre soin de sa peau et de ses cheveux, mais qu’en est-il de la santé de l’esprit dans tout ça? Épuisement professionnel, syndrome de la superwoman, anxiété, dépression… Personne n’est à l’abri des problèmes de santé mentale. Fort heureusement, de plus en plus de recherches sont financées sur le sujet et ces troubles sont de moins en moins tabous. Avant de vous rendre au bout du rouleau, une remise en question peut s’imposer. Êtes-vous heureuse dans votre travail? Dans votre couple? Avez-vous assez de temps pour vous? Que pourriez-vous faire pour sourire ou rire plus souvent? Des associations et des spécialistes sont disponibles pour accompagner les femmes dans les différents défis du quotidien. Aussi, la méditation et le yoga prennent d’assaut les chaumières et la raison en est fort simple : ces disciplines ont fait leurs preuves! Pourquoi ne pas tenter le coup?

sante1
Nicole Tremblay est une retraitée active et altruiste de 73 ans qui a passé sa vie au service des autres dans les Laurentides et ailleurs dans le monde. Photo : Sandra Mathieu
Chaîne d’amour

Nicole Tremblay est une retraitée active et altruiste de 73 ans qui a passé sa vie au service des autres dans les Laurentides et ailleurs dans le monde. Voyages humanitaires, bénévolat dans sa communauté, longue carrière auprès des enfants d’âge préscolaire… Aujourd’hui résidente de Tremblant, elle a entendu parler, en mai dernier, lors d’un séjour aux États-Unis, du concept www.knittedknockers.org, un mouvement d’entraide qui permet aux survivantes du cancer du sein de recevoir gratuitement une prothèse mammaire en tricot, légère et confortable, avec de la fibre antiallergène, que l’on a traduite par nichon en coton. « Je suis tombée en amour avec le concept et, en une nuit, j’en ai tricoté une », se souvient Mme Tremblay.
De fil en aiguille, l’idée germe dans son esprit d’implanter le concept dans les Laurentides. Elle a frappé aux portes des Cercles de fermières des Laurentides pour s’allier à d’autres femmes intéressées à tricoter au service des femmes. Avec une volonté de démarrer un organisme, elle a suivi une formation auprès du CLD et reçoit l’appui du Centre d’entraide La Samaritaine www.lasamaritaine.ca et une grande ouverture des acteurs économiques et politiques de la région. Déjà, elle distribue les prothèses dans plusieurs hôpitaux des Laurentides et la réponse des femmes est plus que positive. « On y met notre cœur, notre énergie et nos couleurs, et l’idée derrière tout ça, c’est de créer une chaîne d’entraide et d’amour », souligne avec émotion Mme Tremblay, touchée par la générosité des gens et la belle tournure des événements.
Intéressée à vous joindre au mouvement? N’hésitez pas à communiquer avec Nicole Tremblay au 819 421-3156, ou par courriel à tremblay.nico@hotmail.com

 

sante2
Au moment de la coupe de leurs cheveux, la queue de cheval de Marie-Odile mesurait 13 pouces et celle de Marie, 9 pouces. Photo : Courtoisie

Donner au suivant

Marie Lafleur et Marie-Odile Desbiens, deux étudiantes de 16 ans en 5e secondaire à la polyvalente Sainte-Thérèse, ont généreusement fait don de leurs cheveux à la Société canadienne de cancer pour la fabrication de perruques. Elles dévoilent ici leur motivation derrière ce geste.
« On s’est fait couper les cheveux pour le changement et parce que plusieurs femmes pourront reprendre confiance en elles grâce à notre don. Nous avons été émues, car c’est un gros changement, mais certaines ont plus besoin de ces cheveux que nous. C’est un geste que tous devraient penser faire dans leur vie. Chaque don est important et apprécié, car il va aider quelqu’un qu’il soit gros ou petit. »
Saviez-vous qu’il faut de 8 à 15 queues de cheval pour confectionner une seule prothèse en cheveux naturels? Procter & Gamble Canada, en association avec la Société canadienne du cancer, a mis sur pied la campagne Partagez votre beauté de Pantene en 2007. Grâce à la générosité de milliers de personnes d’un océan à l’autre, plus de 70 000 queues de cheval ont été recueillies et transformées en prothèses capillaires afin d’aider des femmes touchées par le cancer à retrouver leur dignité et leur confiance en elles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de