Se faire inviter chez soi

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Se faire inviter chez soi

Cuisine Spontanée

Chaque fin d’année, les éditrices du journal Accès organisent un get together avec ceux et celles qui chaque semaine bâtissent le journal. Graphistes, représentantes publicitaires, comptable, rédacteur en chef et journalistes se rassemblent pour vivre un moment dans l’action, le partage, le plaisir.

 

L’exploration de diverses formules est toujours à l’agenda, à l’image des femmes innovatrices et aventureuses que sont Josée Pilotte et Mary-Josée Gladu. Cette année, le point de rendez-vous était Tremblant où pendant trois heures, une activité extérieure en montagne, mettait la gang au défi par des jeux d’exploration, de connaissance et de recherche. Prendre le grand air et s’amuser tous ensemble resserrent définitivement les liens de l’équipe.

 

Après la bonne bouffée d’air frais et l’aération du cerveau, le groupe des 16 se retrouvait dans un chalet au fond des bois pour une soirée de plaisirs. Loin de tout et pour vraiment profiter de ce moment de relâche pour tous, la formule traiteur fut adoptée, pour se sustenter sans avoir à cuisiner. Entre en scène Cuisine Spontanée de Saint-Sauveur.

Tout le monde s’étant mis sur «son plus joli», un bon feu de bois chauffant l’atmos-

phère, une musique d’ambiance donnant le ton, le Chef et son Maître d’hôtel ayant organisé leur espace, débute alors le cocktail. Verres remplis de ce nectar rouge ou blanc qui met les esprits en mode fête, petites bouchées fines présentées avec distinction: Frivolité de saumon fumé et tobiko wasabi, Boulettes de cerf aux canneberges et céleri-rave, Involtini à la mousseline de poivrons rouges, éclats de parmesan… mettent en bouche un contexte de jasette.

 

Prochaine étape: s’asseoir à cette grande table familiale invitante, en s’assurant de mixer les genres pour une meilleure diversité de dialogues. Vient le temps des allocutions… suivi du premier service de quatre où l’on pose sous nos yeux, un millefeuille de légumes grillés et ricotta au basilic, prosciutto séché, émulsion à la tomate fraîche et basilic, tuile au parmesan. Un régal qui introduit délicieusement le met principal, Porcelet du Québec confit au romarin sur un couscous israélien multicolore, légumes grillés, kafta d’agneau aux épices, sauce romarin, lui-même une harmonie de saveurs subtiles présentée avec art. Une pause avant la Petite verdure au Banyuls et grillette à l’huile vierge permet de se dégourdir les jambes et de changer de place pour profiter de la présence de tous un chacun. Lorsque devant nos estomacs déjà comblés, se pose la Tarte fine aux pommes et noisettes, glace à la vanille et sauce caramel à la fleur de sel, les yeux roulent de gourmandise devant tant de finesses.

 

La Cuisine Spontanée de

Fabrice Coutanceau, c’est la prise en charge des plaisirs de la table selon un protocole discret ne laissant aucune trace de son passage, sinon le souvenir d’une expérience gastronomique unique dans l’intimité du lieu de son choix.

Cuisine Spontanée, c’est également des menus clés en main où l’on vous prépare tout ce dont vous avez besoin pour recevoir – instructions comprises – en vous laissant maître chez vous; c’est l’organisation de A à Z d’un événement gastronomique dont vous ne voulez rater aucun détail; c’est une boutique où le choix des mets cuisinés inspire un repas spontané; c’est tout ce dont vous avez envie, adapté à vos besoins et à votre budget. Cuisine Spontanée, c’est se faire inviter chez soi.

           

392, rue Principale,

Saint-Sauveur

450-744-0545

www.cuisinespontanee.com

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de