Sébastien Cadieux-Duval conclut une très belle saison

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Sébastien Cadieux-Duval conclut une très belle saison

C’est avec le sentiment du devoir accompli que le spécialiste du vélo de montagne originaire de Prévost, Sébastien Cadieux-Duval, a terminé son calendrier de compétitions 2013. En effet, l’athlète qui course dans la catégorie Élite au niveau national s’est classé dans les dix premiers à quelques occasions dans des épreuves comptant pour le circuit de la Coupe Canada. À ces résultats, s’ajoute une victoire à la prestigieuse compétition par étapes du TransRockies (Alberta) en compagnie de son équipier Marc-André Daigle. 

«Je ne me suis pas mis de pression cette saison, même si j’avais des objectifs en tête. Avoir du plaisir a fait en sorte que cela m’a apporté du succès, explique Sébastien. J’ai su m’entourer de gens qui sont positifs. J’ai passé une belle saison avec mon coéquipier Marc-André et je me suis aussi beaucoup entraîné avec mon colocataire Alexis (Cartier), qui fait de la course sur route. Tous les morceaux se sont mis en place et il n’y a pas eu de sable dans l’engrenage.»

 

Une vie de nomade

Comme tous les athlètes de haut niveau, les succès obtenus par le cycliste ne sont pas tombés du ciel. Sébastien a passé plusieurs mois à Montréal, partageant son temps entre l’entraînement et son travail de serveur dans un restaurant de la Petite Italie, à Montréal.

 

«J’ai arrêté de travailler tout juste avant les Championnats canadiens afin d’arriver bien reposé. Et depuis ce temps, je suis parti sur un road trip où j’ai conduit jusqu’en Alberta pour participer au TransRockies.»

 

Courant sous les couleurs de l’équipe Garneau Québec, Sébastien et Marc-André Daigle ont remporté le volet duo de cette course de 7 étapes avec une avance d’un peu moins de 7 minutes, et ce, après plus de 16 heures de course. «La victoire n’a pas été si facile que ça, car nous avons connu des pépins à l’avant-dernière étape.»

 

Après l’Alberta, Sébastien est reparti au volant de sa mini-fourgonnette usagée de 500 $ pour mettre le cap sur Whistler afin de prendre part au Crankworx, un des plus importants festivals de vélo de montagne au monde.

 

S’il a pleinement apprécié son expérience de course, ce sont surtout les rencontres faites pendant ce périple qui ont marqué l’athlète. «Ce n’est pas juste une saison de course. J’ai aussi fait un très beau voyage», poursuit celui qui a répondu aux questions d’Accès alors qu’il était en vacances à Tofino, en Colombie-Britannique.

 

Un tremplin vers 2014

Grâce à ses points obtenus en Coupe Canada cette année, Sébastien Cadieux-

Duval a maintenant franchi une première étape qui lui permettra de participer aux Coupes du monde en sol européen l’an prochain.

 

«Le projet est encore embryonnaire pour le moment, sauf que l’objectif est de mettre le cap sur l’Europe.» La deuxième étape sera maintenant de financer le projet, car cette fois, la mini-fourgonnette devra rester à la maison.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de