Sébastien Cadieux-Duval

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Sébastien Cadieux-Duval

Champion québécois de cyclocross

Sébastien Cadieux-Duval a remporté les Championnats québécois de cyclocross le 1er novembre dernier, à Granby. Le Prévostois qui porte les couleurs de l’équipe Garneau-Québécor a devancé Léandre Bouchard (à 25 secondes) et Raphaël Gagné (à 1 minute 21 secondes), deux athlètes qui participent régulièrement aux épreuves de la Coupe du monde de vélo de montagne.

«Avec la présence de Léandre et Raphaël, ça ajoute du prestige à mon titre. Je respecte ces gars-là, car ils représentent l’avenir du vélo de montagne au Canada. C’est donc cool de franchir la ligne d’arrivée avant eux», a commenté le vainqueur.

Les trois éventuels médaillés ont roulé en tête de course en début d’épreuve. Cadieux-Duval s’est porté à l’attaque au début du deuxième tour et l’écart qui le séparait de ses poursuivants s’est rapidement agrandi. «À ce moment, je me suis dit: ”on va voir jusqu’où ça peut me mener!” Après trois tours, j’avais une avance d’une quarantaine de secondes.»

«Le cyclocross est un des plus beaux sports et je le pratique surtout pour le plaisir. Les épreuves sont courtes et je suis un peu plus relaxe qu’en vélo de montagne», soutient celui qui étudie en première année au baccalauréat en psychoéducation à l’Université de Montréal.

Voyage express en Chine

Le cycliste s’était accordé une période de repos après sa participation à la Coupe du monde de vélo de montagne du Mont Sainte-Anne, au début août. Une invitation de dernière minute, toutes dépenses payées, à une épreuve de cyclocross en Chine l’a vite sorti de ses vacances.

«Cette pause m’a vraiment fait du bien et l’occasion d’aller courir en Chine s’est présentée sur un plateau d’argent. C’était une belle chance pour moi, même si mon voyage a plutôt été intense.»

En effet, car l’athlète a eu des problèmes de visa, ce qui a retardé son départ. Cadieux-Duval est donc arrivé en Chine aux petites heures du matin, le jour même de la course qui était présentée en après-midi. Malgré une douzaine d’heures de vol et le décalage horaire, le Prévostois s’est tout de même classé parmi les meilleurs nord-américains et a décroché une dixième place.

Sébastien Cadieux-Duval a déjà une idée sommaire de son horaire de course pour 2015.

La première moitié de saison sera consacrée au vélo de montagne, tandis que dans la seconde, il poursuivra sa préparation pour un automne de cyclocross où il compte participer à plusieurs épreuves sur la côte Est américaine.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de