La semaine de l’ail du Québec

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
La semaine de l’ail du Québec

Promouvoir le meilleur ail, celui qui pousse chez nous!

Pour une première année, le Québec aura une semaine de l’ail qui se déroulera du 9 au 16 septembre partout à travers la province. Plusieurs activités ont été organisées à la grandeur de la province afin de faire découvrir et fêter l’ail de chez nous!

Les producteurs d’ail, les marchés publics, les épiciers et les nutritionnistes en profiteront pour mettre l’ail du Québec à l’honneur, et les consommateurs sont invités à découvrir et à savourer cet aliment d’ici à toutes les sauces! Dans les Laurentides, les marchés publics de Mirabel, de Prévost et de Val-David organiseront ateliers, dégustations et conférences les fins de semaine des 8 et 9, 15 et 16 septembre. Les occasions seront nombreuses de se procurer des aliments locaux tout au long de l’événement et ainsi relever le défi 100% local.

Deux ambassadeurs font la promotion de cet aliment rempli de goût et de bienfaits pour la santé: Julie DesGroseilliers, nutritionniste, écrivaine et porte-parole de la campagne « J’aime les fruits et légumes», et Albert Mondor, horticulteur, blogueur, écrivain et animateur reconnu.

Le lancement de la semaine de l’ail du Québec se fera le 9 septembre au Stade olympique à Montréal, lors des Portes ouvertes sur les fermes du Québec de l’Union des producteurs agricoles (UPA). La fête de l’ail aura lieu au Jardin botanique de Montréal le 15septembre et on profitera de l’occasion pour lancer le livre Guide coup de cœur pour l’ail du Québec, écrit par Julie DesGroseilliers, qui donnera une conférence avec Louise Gagnon, « L’ail dans tous ses états ». La conférence « La culture de l’ail en pot et au potager et son intégration aux aménagements paysagers » sera aussi offerte par Albert Mondor pendant la fête.

«Il faut consommer l’ail du Québec, clame Denys Van Winden, producteur d’ail en Montérégie, parce que c’est le meilleur et parce que c’est un produit cultivé ici par des Québécois et de grands passionnés. Quand on regarde l’ail du Québec, qu’on le sent, on se dit: Ça, ça sent l’ail du Québec! On le reconnaît par sa couleur, sa fraîcheur, son odeur, sa fermeté. Ce n’est pas un ail flétri. Il est dur et souvent, il a quatre, cinq, six caïeux. Et ce qui est incroyable, c’est qu’il se conserve pendant des mois, très facilement. C’est ça, l’ail du Québec! Bientôt, il y aura une identification sur chaque ail.»

Info: www.ail.quebec

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de