Semaine des produits de santé naturels

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Semaine des produits de santé naturels

Manifestons notre désir et nos besoins de bons produits!

La Semaine des produits de santé naturels est un événement annuel qui met en évidence les bienfaits et les effets qu’ont les produits naturels sur les sept Canadiens sur dix qui les intègrent à leur mode de vie sain. J’irais même plus loin en intégrant la demande de plus en plus grande au Québec et dans les Laurentides, pour les produits biologiques, équitables et locaux dans tous les aspects de notre alimentation et de notre mode de vie.

Une conscience qui s’élève

De plus en plus conscients des bienfaits des produits de santé naturels pour la prévention ou le traitement de diverses affections et pour le maintien d’une bonne santé, il devient de plus en plus important pour un nombre grandissant de personnes et de familles, de trouver des solutions naturelles sûres en matière de santé. La Semaine des produits de santé naturels contribue donc à faire en sorte que les gens comprennent les multiples bienfaits, de même que l’efficacité et l’innocuité des produits de santé naturels vendus au pays. C’est en apportant quelques changements aussi mineurs soient-ils, qu’un pas à la fois, des retombées positives sur notre santé et celle de notre famille se produiront.

Des achats plus conscients

Parce que les gens comprennent de plus en plus l’importance que leur alimentation occupe dans leur mieux-être, ils se renseignent  sur la provenance de  leurs aliments et le contenu des produits qu’ils achètent. Parce que la demande grandit, on retrouve plus de sources de production consciente de ce qui est sain, et les produits du terroir et les aliments biologiques sont plus accessibles. Même chose sur le plan des produits domestiques et de soins corporels où le désir de ne pas vouloir contribuer à la poursuite de  la détérioration  de la planète causée par les mauvaises habitudes et les négligences des dernières décennies, provoque un changement d’attitude  dans les achats.

Les viandes

Les consommateurs sont de plus en plus conscients du commerce des animaux, des mauvais traitements qui leur sont infligés et des répercussions que ces façons de faire ont sur la santé de ceux qui s’en nourrissent. OGM (organismes génétiquement modifiés), pesticides, engrais chimiques, toxines, animaux engraissés aux hormones de croissance, nourris d’une alimentation transformée qui ne leur convient pas, piqués aux antibiotiques en prévention ou parce que malades, sont autant de façons de faire qui affectent la santé en se retrouvant dans notre assiette et donc dans notre estomac. C’est pourquoi, au Québec, les anciennes méthodes d’élevage reviennent, et les Laurentides sont bien pourvus en la matière.

Animaux bien traités, bien nourris, c’est-à-dire sans hormones, sans antibiotiques, sans produits de synthèse, élevés dans des conditions saines, respectant leur croissance naturelle, et abattus respectueusement se trouvent autour de nous et sont de plus en plus offerts sur le marché. Plus nous serons à en réclamer, plus l’offre augmentera et les prix deviendront de plus en plus abordables. Il suffit de se renseigner.

Une offre en croissance

Les consommateurs faisant désormais le lien entre ce phénomène de production de masse et les maladies humaines si répandues, réclament de plus en plus de qualité pour tout ce qui concerne l’alimentation, comprenant poisson, viande et les produits qui en découlent : laitages, œufs et produits transformés comme saucisses, pâtés etc. Parce que la demande est en croissance constante pour des produits sains et de proximité, de plus en plus de fermes et d’éleveurs font connaître leurs produits. Dans les magasins d’alimentation grande surface non seulement les produits québécois sont désormais bien affichés, mais les produits biologiques ont également leur place au milieu des autres aliments. Dans les Laurentides comme à travers le Québec, la conscience pour une alimentation saine s’élève, et le milieu prend de l’ampleur. Tous les producteurs n’ont malheureusement pas le budget pour se permettre une accréditation biologique officielle,  mais ils travaillent toutefois selon les mêmes principes, garantissant des produits de qualité, selon les attentes des consommateurs qui les réclament.

Pour ce qui est des légumes, fruits, pousses et autres produits bios, équitables et locaux, ils sont disponibles à l’année en boutiques, en distribution ou en commande sur le web, avec points de chute. C’est en se regroupant en plus grand nombre qu’en tant que consommateurs, nous jouirons d’une plus grande accessibilité et de meilleurs prix. Poursuivons notre marche et nos démarches.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de