«Semer l’avenir» pour les enfants

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
«Semer l’avenir» pour les enfants

Programme d’intervention en négligence dans les Laurentides

Le 2 mai dernier, l’Agence de santé et des services sociaux (ASSS), les sept centres de santé et services sociaux (CSSS), le Centre jeunesse et les partenaires laurentiens œuvrant auprès de la jeunesse et des familles, ont dévoilé le programme Semer l’avenir. Jugé prioritaire vu l’urgence des cas répertoriés de négligence envers les enfants, celui-ci recevra un financement récurrent du ministère de la Santé. 

Notre région compte plus de 72 800 enfants de 0 à 12 ans, et le Centre jeunesse des Laurentides a reçu 6771 signalements en 2012-2013, dont 2 722  (40%) étaient pour des motifs de négligence. On parle de négligence lorsque les parents d’un enfant ou la personne qui en a la garde ne répondent pas à ses besoins fondamentaux, soit sur le plan physique, soit sur le plan de la santé, soit sur le plan éducatif.

 

Pourquoi Semer l’avenir?

«Le nouveau programme maintenant éprouvé depuis 18 mois auprès des familles, va au-delà de l’enseignement aux parents à être de bons parents, explique la chargée de projet. Il propose des occasions d’activités ou de rencontres, au travers desquelles parents et enfants trouvent des outils servant à améliorer leurs relations.»

 

Un plan global

Semer l’avenir a jusqu’en 2015 pour finaliser ses actions.

 

Lucie Lalande, directrice des services aux enfants, à leurs familles et aux adultes du CSSS des Pays-d’en-Haut, rappelle que famille, réseau et communauté ne font qu’un. «Nous avons une responsabilité envers nos enfants et le pouvoir de changer les choses. Le nom Semer l’avenir résume ce que nous donnons à nos enfants: des racines et des ailes. Semer, invite à agir aujourd’hui, pour que nos enfants puissent prendre leur envol, demain», conclut-elle.

Si vous êtes préoccupés par la situation d’un enfant, n’hésitez pas à contacter votre CSSS ou le Centre Jeunesse des Laurentides au 1-800-361-8665.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de