S’entraîner, oh miracles!  Et ne jamais abandonner…

Par Journal Accès
S’entraîner, oh miracles!  Et ne jamais abandonner…

Diane Baigné

Cet après-midi, au centre Fusion de Piedmont, un véhicule de transport adapté arrive. Deux personnes en fauteuil roulant en descendent. À leur côté, Un entraîneur aux cheveux blancs est attentif et souriant. C’est Jean-Pierre.

Dans cet espace, une musique rythmée et des appareils de musculation bien alignés. Et un coach pas ordinaire qui arpente les lieux. Un motivateur d’expérience assorti d’une belle âme…
Ce qui est particulier dans cette salle de gym, ce sont les immenses défis et les succès qui demeurent dans l’ombre. Des personnes incapables de marcher qui, plus tard, se tiennent droites sur leurs jambes. C’est beaucoup plus qu’espérer. « Croire en la force et la volonté et ne jamais abandonner… », résume bien l’approche de Jean-Pierre Denault, « l’angetraîneur ». Voilà pourquoi ses clients et ses collègues l’appellent « l’homme qui fait des miracles ».

Devenu un « angetraîneur »

Tout a commencé au moment où il était policier à la Sûreté du Québec, à Sainte-Agathe-des-Monts. Il fut patrouilleur pendant 24 ans. Comme il croit aux bienfaits de la bonne forme physique, il aménage son tout premier centre de conditionnement physique au sous-sol de sa maison. Il accueille alors 150 personnes. Plus tard, il crée son propre centre de conditionnement qui compte 800 membres. Pendant 20 ans, il se dévoue à la clientèle locale.
Un jour, un parent est venu le rencontrer. On lui demande d’entraîner ce jeune ayant une dystrophie musculaire. Sans hésiter, Jean-Pierre accepte le défi. Après un entraînement rigoureux, ce jeune confiné dans son fauteuil roulant réapprend à marcher. Un premier succès qui fait naître une mission.

Témoins de miracles

Depuis les 15 dernières années, Jean-Pierre Denault travaille au centre Fusion. En plus de desservir la clientèle générale, il est l’entraîneur privé de personnes à mobilité réduite.
Au loin, je le vois en plein échange avec un client dans son fauteuil sur roues. Ils rient, ils jasent. J’observe leur complicité. Jean-Pierre offre ses conseils judicieux avec patience et surtout avec beaucoup d’amour.
Sur le parquet, j’ai recueilli le témoignage de M. François Archambault. « Jean-Pierre a fait toute une différence dans ma vie (…), j’ai amélioré ma musculation, je reste en forme et les exercices que je pratique m’aident à mieux effectuer mes transferts. »
D’autres récits me sont racontés. Des histoires de personnes éprouvées par leur condition qui se sont littéralement transformées. Des réussites inespérées. Certains lui ont même avoué qu’ils ont repris le goût à la vie… Combien de récits touchants!
En toute humilité, Jean-Pierre Denault se dit chanceux. « Je vois l’évolution de mes clients … C’est ma paie! » Et les autres clients qui regardent cet entraîneur à l’œuvre auront certes réfléchi sur les priorités de la vie.
Et… « Il ne faut jamais abandonner »… disait sa mère!
J’éprouve de la « gratitude » envers cet ange… qui fait toute une différence.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de