Serge Pilon intronisé au panthéon canadien des moniteurs de ski

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Serge Pilon intronisé au panthéon canadien des moniteurs de ski
Serge Pilon enseignait encore aux adultes au Mont-Habitant. (Photo : Courtoisie)

Impliqué pendant plus de 40 ans sur les pentes, le Sauverois Serge Pilon a été intronisé au Temple de la renommée de l’Alliance des moniteurs de ski du Canada (AMSC), lors d’une cérémonie virtuelle tenue le 14 novembre dernier.

C’est son ami de longue date et collègue, Éric Bonin, qui a préparé et lu l’éloge fait à ce pionnier des sports de glisse.

« Notre amitié remonte à 1990, alors qu’il coordonnait les stages de niveau 1. C’est un expert en la matière, connu partout à travers le pays. Serge est un talent local de Saint-Sauveur, qui a connu l’époque des skis en bois, dans son enfance. Quand on ne l’a jamais rencontré, on découvre un homme qui en impose, intimidant, qui parle fort, mais qui sait de quoi il parle. Il bougonnait à l’époque et il bougonne encore aujourd’hui (rires). Serge est un nounours, avec le cœur sur la main, qui a fait la différence auprès de plusieurs sportifs », a-t-il décrit avec humour.

Éric Bonin a tenu à souligner la longévité de M. Pilon, mais surtout son implication et son dévouement auprès des gens. « Il a été un des premiers moniteurs de l’ère moderne de l’Alliance. Il a entraîné jusqu’à l’âge de 71 ans, de l’Italie à la Nouvelle-Zélande, en passant par la Principauté d’Andorre et partout au Canada. Serge a été mon mentor et je suis reconnaissant pour la confiance qu’il m’a manifestée. Plusieurs sont devenus des meilleurs moniteurs grâce à son enseignement. »

Ce sont deux amis formateurs qui ont eu l’idée de proposer sa candidature au Temple, en suggérant son nom au comité de sélection.

« Après 10 années de compétitions au Québec, en slalom et en slalom géant, je me suis tourné vers la supervision et le développement. À Saint-Sauveur, je m’entraînais à la côte 71, celle de droite. Mon père m’a embarqué sur les pistes à deux ans. J’ai probablement skié à tous les centres de ski du Québec », a fait remarquer le bachelier en éducation physique, à l’Université McGill, maintenant âgé de 73 ans.

M. Pilon a joint les rangs de l’AMSC en 1976, grâce à Roland Pilon. « À une époque, il y avait des échanges de moniteurs, entre les stations de ski. J’ai pu découvrir Terre-Neuve, les Maritimes et l’Ouest canadien : une belle époque. Mais ça devenait dispendieux d’organiser des échanges. Ils ont commencé à réduire ceux-ci. En 2021, ce sera une année clé pour déterminer notre avenir. On se croise les doigts, pour que la pandémie nous laisse tranquilles. »

Serge Pilon donnait encore des leçons aux adultes, les samedis matins, au Mont-Habitant, lorsqu’une pause santé s’est imposée.

« Je donnais moins de leçons de groupes. C’était plutôt pour faire du social, soit passer deux heures avec les lève-tôt naturels. Je remercie ceux à qui j’ai enseigné. Mais je vais laisser ma place pour l’hiver 2020-2021 : je me suis fait reconstruire les deux genoux à Montréal. La convalescence arrive au même moment que le confinement. Et bon : mon ami Éric (Bonin) qui m’envoie à l’instant une photo de ses prouesses à Banff. Il sait me taquiner, celui-là ! »

Soulignons que l’AMSC regroupe 22 000 membres au Canada, dont près de 10 000 au Québec.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Michelyne Aubin
Michelyne Aubin
1 mois

FÉLICITATIONS cher cousin et comme disent les anglais many happy returns!!!!

Denyse Rodrigue Letourneau
Denyse Rodrigue Letourneau
1 mois

Bravo mon ami d’enfance et voisin de Saint-Sauveur. Tu as réussi à faire ce que tu aimais le plus dans la vie. Tes parents sont très fier de toi de là-haut.

Denise LHeureux
Denise LHeureux
1 mois

Bravo Serge, tu n as jamais été tiède. Si je passe dans le coin à St-Sauveur j irai te dire bonjour. Je te souhaite la meilleure des retraites en santé. Enjoy Life!!!