Six athlètes et bâtisseurs admis au Temple de la renommée du ski

par Luc Robert
Six athlètes et bâtisseurs admis au Temple de la renommée du ski
Érik Guay, de Tremblant, sera intronisé au Temple de la renommée du ski des Laurentides. (Photo : Archives)

36e séance d’intronisation

La cuvée 2019 du banquet du Temple de la renommée du ski des Laurentides accueillera dans ses rangs six nouveaux membres, à la cérémonie du samedi 19 octobre prochain, dont le nouveau retraité Érik Guay.

 

La 36e séance d’intronisation, qui se tiendra au Sommet Saint-Sauveur, mettra en évidence les prouesses de: Serge Couture, bâtisseur, ski alpin; Beryl Puddifer : bâtisseuse, ski alpin, Eddy Butler : athlète, ski alpin; Marc Perreault : athlète, ski alpin, James Jackson : bâtisseur, ski nordique, ainsi que celles du champion Érik Guay : athlète, ski alpin. En complément à la cérémonie d’intronisation, une mention d’honneur sera décernée à l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), pour souligner son 40e anniversaire. Des hommages vidéos, ainsi qu’un encan silencieux, égayeront aussi la soirée.

«Il s’agira d’une édition spéciale, avec l’intronisation de trois jeunes, parmi les six nominés. Parmi ces personnes reconnues, nous sommes heureux d’honorer la légende que représente Érik Guay, ancien gagnant du globe de Crystal en ski-alpin», s’est emballé M. Pierre Gauvin, président du Musée du ski, qui chapeaute l’événement du Temple.

La présence du détenteur de 25 podiums en Coupe du monde et de deux titres de champion du monde de ski alpin attirera les feux de la rampe.

«Sur les 300 places disponibles au souper, plus de 220 sont déjà vendues. Il y a bien sur la notoriété d’Érik qui y est pour quelque chose, mais nous disposons aussi d’une belle brochette de gens intronisés. La couverture médiatique dépassera ce que nous connaissons habituellement», a souligné Mme Nancy Belhumeur, conservatrice au Musée du ski des Laurentides.

Pour Pierre Gauvin, le Musée du ski et le Temple de la renommée prennent la place qui leur revient.
«Avant, le Musée se trouvait souvent en phase de survie. Maintenant, nous sommes devenus un incontournable, dans le décor de la magnifique municipalité de Saint-Sauveur. Après notre attestation muséale à Québec, notre conservatrice fait des démarches auprès de Patrimoine Canada, afin d’obtenir des subventions», a repris M. Gauvin.

C’est que le Musée du ski a plusieurs projets en banque

«Nous sommes toujours en expansion. La MRC des Pays-d’en-Haut et les autorités du Musée du ski des Laurentides sont en réflexion, sur un possible déménagement, dans les années à venir. Étant ouvert à l’année longue, nous recevons au Musée la visite de bons nombres de touristes internationaux, l’été. L’hiver, nous misons à la fois sur les visites des groupes d’écoliers, et sur des skieurs et amateurs», a ajouté Mme Belhumeur.

Le Musée du ski vient tout juste de revamper son site internet

«Au niveau de la visibilité, en plus de ce nouveau look du site (museeduski.com), nous dévoilerons en primeur, lors du souper d’intronisation, une exposition de bannières déroulantes, au sujet des sites de ski des Laurentides, qui existent et qui ont existés dans notre région. Afin de populariser nos sports de glisse, nous disposons aussi d’une exposition itinérante, présentement en montre au Manoir Saint-Sauveur», a poursuivi Mme Belhumeur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de