Ski de fond : Cendrine Browne se rapproche encore plus de son rêve

Luc Robert (initiative de journalisme local)
Ski de fond : Cendrine Browne se rapproche encore plus de son rêve
(Photo : courtoisie)

Luc Robert (initiative de journalisme local) et Sportcom – La fondeuse Cendrine Browne, de Prévost, n’a plus qu’une dizaine de points à engranger pour se tailler une place officielle au sein de l’équipe nationale de sa discipline.

La skieuse de fond pourrait réussir l’exploit ce samedi 13 et ce dimanche 14 mars, lors de la manche de Coupe du monde présentée à Engadin, en Suisse. Des épreuves de 30 km libre et de 10 km classique meubleront alors l’horaire de la Laurentienne.

« Après mes performances réussies à la Coupe du monde, il me reste seulement dix points à aller chercher pour assurer mon poste avec l’équipe nationale l’an prochain, pour l’année olympique (des Jeux) de Pékin. Une place parmi les 21e à une épreuve, ou deux 25e position ou mieux en Suisse serait assez pour obtenir les points manquants. Je suis tellement proche de l’objectif que je vais tout donner la fin de semaine prochaine », a confié l’athlète.

Belles prestances

Aux Championnats du monde de ski de fond tenus récemment à Oberstdorf, en Allemagne, Browne a enregistré une 27e position au 30 km classique, après avoir récolté une 23e et une 27e place successivement au skiathlon et au 10 km libre.

« J’étais tout près de la 20e place recherchée au skiathlon. Je me sens en plein contrôle de mes capacités et je lutterai jusqu’à la fin pour assurer ma place avec l’équipe nationale. Je crois plus que jamais en mes possibilités. »

Exécution à point

Lors de sa 23e place réussie lors du skiathlon féminin de la Coupe du monde, Cendrine Browne a démontré une technique à point. Une chute accidentelle provoquée par la Suédoise Frida Karlsson l’a temporairement ralentie, mais elle a repris le dessus et dès qu’elle a enfilé ses skis de style libre à la mi-course, sa performance n’a plus fait de doute.

Cendrine Browne a bien exécuté son plan de match : elle s’est positionnée dans le top 30 dans la portion classique, changeant ses skis en 24e place, se tenant à 1 min 18 sec de la tête. Elle a ensuite maintenu son positionnement en 23e place, jusqu’à l’arrivée.

Katherine Stewart-Jones a aussi impressionné par sa régularité tout au long de la course. Elle a fini 28e à 3 min 43 s. Leur coéquipière Laura Leclair a pris la 48e place.

Le skiathlon comprend une épreuve classique de 7,5 km pour les dames. Browne, 27 ans, a offert une performance soutenue, tout au long des quatre tours de 3,75 km qu’elle avait à exécuter.

Elle a achevé l’épreuve en un chrono de 41 min et 51,4 sec, pour s’assurer une 2e performance parmi les 30 meilleures au Championnat du monde.

« Ça a été un des parcours les plus durs parmi tous ceux que j’ai faits en carrière. Aucun plat, seulement des côtes et des descentes en zigzags. Je suis heureuse et fière de m’être maintenue en bonne position lors de la course classique, puis d’avoir pu lutter dès le départ en format patin avec les meilleures skieuses. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments