Soccer féminin AAA : Les Ambassadeurs foulent enfin les terrains extérieurs

Luc robert
Soccer féminin AAA : Les Ambassadeurs foulent enfin les terrains extérieurs
Les Ambassadeurs AAA, U17F, ont reçu Québec lors de leur match d’ouverture local de 2019. (Photo : Luc Robert)

À leur deuxième saison d’activités, les Ambassadeurs AAA U17 peuvent enfin évoluer à 11 joueuses à l’extérieur. Elles rêvent au jour où sera inauguré le Soccerplex intérieur, à Saint-Jérôme.

 

Le club de soccer «les Ambassadeurs de Saint-Jérôme» est le résultat de la fusion de l’organisation du Mistral, ainsi que de l’Association du soccer (mineur) de Saint-Jérôme, en 2010.

«Nous comptons sur 39 équipes compétitives au sein des Ambassadeurs, masculines et féminines, dans le niveau AAA et AA. Nous louons les gymnases de l’Académie Lafontaine, qui nous permettent des entraînements hivernaux à 5, 7, ou 9 joueurs. L’idéal serait de pratiquer à 11 joueurs, comme à l’été. C’est pour le moment impossible. Le soccerplex : ça nous prend ce genre d’infrastructure», a commenté le président du c.-a. des Ambassadeurs, Éric Caputo.

Le club des Ambassadeurs, qui opère depuis 8 ans, aura son site d’entraînement au chaud d’ici à deux ans, selon l’administration municipale jérômienne.

Le président du c.-a. du club de soccer des Ambassadeurs, Éric Caputo.

«La coupure officielle du ruban d’inauguration devrait avoir lieu à la fin de 2021, au plus tard au début de 2022. Dans ce soccerplex, il est aussi prévu de rapatrier le club de gymnastique Zénith dans une palestre. La priorité reste d’avoir des vestiaires adéquats», a soutenu le maire Stéphane Maher, croisé au terrain de la polyvalente de Saint-Jérôme, le 5 mai dernier.

Vaste complexe

Le projet de Soccerplex impliquera le soccer régional, la CSRDN, ainsi que le Cégep de Saint-Jérôme. Le quartier des sports occupera 20 millions de pieds carrés, à terme.

«En termes d’infrastructures sportives, nous n’étions pas dignes d’une capitale régionale. Le soccerplex et les plateaux extérieurs permettront à la fois le développement du sport d’élite, mais aussi celui des jeunes sportifs locaux. Notre jeunesse sera dehors et sera stimulée par des plateaux adéquats», a spécifié Gilles Robert, président de la Commission des sports de Saint-Jérôme.

«À Saint-Jérôme, le bassin d’adeptes du soccer est stable, avec 1100 inscriptions pour la saison en cours. En plus de nos 39 équipes compétitives, il y en a 90 autres de calibre local. Notre objectif reste de garder nos frais d’inscriptions dans la moyenne d’autres villes», a repris M. Caputo.

Milieu de peloton

Les Ambassadeurs féminins AAA U17 ont terminé en milieu de peloton, en 2018.

«Nous étions 8e sur 14, dans la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ). Nous avons amorcé la campagne 2019 par une nulle de 1-1 à Victoriaville. Puis, à l’ouverture locale, face à Québec, nous avons baissé pavillon 3-0. Les filles pourront se reprendre le vendredi 17 mai, à 20h au terrain de la Polyvalente, face à Blainville», a-t-il ajouté.

Le pilote David Giroux-Jérôme abonde dans le même sens. «Il y a une rivalité naturelle entre Blainville et nos filles. Ça risque d’être physique, car ce n’est pas l’amour fou entre les deux clubs. Notre rapidité nous aidera, mais nous sommes affectées par plusieurs blessures à des joueuses offensives. Nous ne possédons pas la profondeur d’un club de 20 joueuses, mais nous démontrons du cœur. Nous voulons construire et contrôler le ballon le plus souvent possible».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de