Sortir du cadre : Modes de vie singuliers

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
Sortir du cadre : Modes de vie singuliers
(Photo : Courtoisie)

Dans une société au cœur de laquelle la vie va vite, certaines familles décident de s’éloigner du métro-boulot-dodo pour vivre en respect avec leurs valeurs et leurs rêves. Plusieurs font le grand saut et ose s’aventurer dans l’inconnu l’espace de quelques mois et d’autres à plus long terme. Quoi qu’il en soit, ils changent les codes et s’éloignent du cadre. Laissez-vous inspirer!

 

Chantale et sa famille ont quitté leur nid douillet de Sainte-Adèle en juin pour expérimenter la vanlife en Europe pendant quelques mois. Son conjoint étant Danois, ils ont changé de vie et expérimente le quotidien dans ce pays scandinave connecté à la nature et à l’écoute de l’humain. « J’ai été longtemps impliquée dans le projet d’école alternative publique des Pays-d’en-Haut parce que je voulais une éducation différente pour mes enfants, explique la maman de Léa et Émile. Finalement, on a décidé de tout vendre et de partir à l’aventure. Les enfants s’épanouissent comme jamais et on profite du plein air à fond. »

De son côté, Alexandre a passé quelques mois en Amérique du sud avec sa conjointe et ses deux enfants pour plonger au cœur de la riche culture latine et donner du temps pour des causes humanitaires. Sophie a, pour sa part, opté pour un voyage de VR au Yukon pour ouvrir les horizons à tous les membres de la famille. Dans les deux cas, les parents Val-Davidois ont fait l’école maison sur la route pour une moitié d’année.

Plus au sud, à Saint-Colomban, Geneviève a pris la décision d’ouvrir une clinique d’ostéopathie et de physiothérapie à temps partiel à la maison pour une plus grande liberté de gestion de son horaire et ainsi passer plus de temps avec ses trois jeunes enfants, s’impliquer sur le c.a. de la garderie, cuisiner santé et organiser un quotidien écoresponsable en multipliant les actions vertes.

Eveline, elle, a troqué un boulot à temps plein sur la Rive-Sud pour du télétravail qui lui permet d’habiter les Laurentides, une région qui  lui faisait envie depuis plusieurs années. Son quotidien de bain de forêt avec vue sur les chevreuils qui  viennent régulièrement la visiter lui confirme chaque jour qu’elle a fait le bon choix! Cette jeune grand-mère a plus d’énergie que jamais pour initier ses petits-enfants aux joies du plein air.

Ils ont tous le même discours, quand on est bien, ceux qui nous entourent le sont aussi. S’évader du tourbillon, revoir ses priorités, prendre le temps de respirer, faire des choix conséquents avec nos aspirations… c’est aussi ça la zénitude! Et si on s’arrêtait un instant pour s’assurer qu’on mène bien la vie qu’on a un jour rêvé?

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de