(Photo : Courtoisie)
Bourse de 2 000 $, Mathis Lamoureux poursuit sa montée en surf des neiges.
|

216 500 $ en bourses distribués à 75 étudiant(e)s-athlètes

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Grâce à la 5e édition du Défi 808 Bonneville, la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) a octroyé de 216 500 $ en bourses individuelles à 75 étudiant(e)s-athlètes émérites, dont deux des Laurentides.

La cérémonie s’est déroulée le 22 février, lors d’une présentation sur Zoom, auxquels des commanditaires partenaires majeurs et des parrains ont pu remettre leur bourse aux athlètes qu’ils appuient. Parmi les récipiendaires, on retrouve Mathis Lamoureux, de Morin-Heights.

L’athlète de surf des neiges style libre a reçu la première bourse Fenplast de 2 000 $, pour le soutien à la réussite académique et sportive.

« Je ne peux pas demander mieux et je vous remercie tous. Je suis maintenant étudiant au programme sport-études de l’Académie des Estacades, à Trois-Rivières. Il permet d’étudier par internet à distance. J’aime bien cette formule adaptée à mon horaire sportif. J’étudiais en 4e secondaire à l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin auparavant. Je fais du snowboard depuis 5 ans et j’atteins maintenant le niveau de ceux qui font ça depuis leur enfance. Avant d’arriver dans les Laurentides, j’habitais en ville et avait moins l’occasion de pratiquer les sports extérieurs d’hiver », a souligné l’athlète de Morin-Heights.

Âgé de 16 ans, Mathis Lamoureux est arrivé 5e à la descente acrobatique, aux Championnats canadiens juniors en février. Il a aussi décroché la médaille d’or à la descente acrobatique à l’épreuve FIS de Calgary, en janvier dernier.

« Il me reste deux compétitions d’ici la fin de l’hiver 2022, à savoir le Championnat national à Stoneham (Québec) et Beaver Valley (Ontario). Je compétitionne avec les grands « opens » depuis 2020. Mes objectifs sont d’éventuellement prendre part à des Coupes du Monde, des Jeux olympiques à moyen terme et éventuellement des X-Games. Pour le moment, j’aspire à être membre de l’équipe NextGen (nouvelle génération), en 2023. Je me donne deux ans pour joindre l’équipe nationale. Si ça fonctionne bien, je devrais être aux Olympiques d’hiver de 2026 », a-t-il prévu.

Une habituée

Pour sa part, la planchiste Elizabeth Hosking, une spécialiste du demi-lune, a décroché une 5e bourse Industries Bonneville en soutien à sa réussite académique et sportive, pour une somme de 4000 $.

L’athlète de 20 ans, de Mille-Isles, revient de Pékin, où elle a pris la 6e position aux Jeux olympiques. Parmi ses faits d’armes, soulignons sa 7e position aux X-Games, en janvier 2022, à sa première présence à cette compétition d’envergure.

Elle étudie en Sciences de la nature, au cégep à distance. Elizabeth n’a pas finalisé son plan d’après-carrière, mais elle désire étudier à l’université.

« Éli reçoit depuis déjà quelques années cette bourse, qui l’aide financièrement dans son parcours d’athlète. C’est toujours très plaisant que ses efforts soient reconnus », a souligné son entraîneuse et gérante, Mme Catherine Parent.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.