Photo: Palettes Roses
|

Les Palettes Roses en expansion

Par Ève Ménard - Initiative de journalisme local

Plus de cinq ans après sa fondation, Les Palettes Roses, une ligue de hockey féminin, continue de susciter un bel engouement dans la région des Laurentides. Pour la première fois depuis 2017, de nouvelles plages horaires seront offertes dès l’automne.

Dans les dernières années, Lisa Hays, présidente de la ligue, a particulièrement défendu le projet du Centre sportif à Sainte-Adèle. Grâce à sa récente inauguration, les Palettes Roses pourront enfin bénéficier de nouvelles heures de glace, ce qui constituait le principal frein à leur développement.

Nouveautés

L’engouement n’a jamais été un problème, bien au contraire. « Personne n’est pas emballé par le projet », s’exclame Mme Hays. La preuve? Les inscriptions chez les adultes sont déjà complètes et la liste de remplaçantes continue de s’allonger. Cet automne, deux nouvelles plages horaires ont été ajoutées, pour un total de quatre. Une centaine de joueuses pourront sauter sur la glace, qu’elles soient débutantes ou de calibre plus avancé.

Un nouveau projet voit aussi le jour : les Mini-Palettes. Ce programme s’adresse aux jeunes filles de 7 à 12 ans qui veulent s’initier à ce sport et s’amuser. Les places se remplissent, mais il en reste encore, souligne Lisa Hays. Ça se veut une offre récréative, portée par les mêmes valeurs que les Palettes Roses : le plaisir, l’entraide, le respect et la sécurité.

Du sport pour tout le monde

« Le sport collectif est de plus en plus fédéré, de plus en plus compétitif », fait remarquer Lisa Hays. Par conséquent, la pratique récréative de sport collectif semble avoir été délaissée.

« Il est plus difficile de faire des sports collectifs pour le plaisir, qu’il y a 30 ou 50 ans », ajoute la présidente. La ligue devient ainsi un moyen de rendre le sport plus accessible, peu importe le calibre et les motivations des joueuses.

Récemment, un père est allé voir Lisa pour lui raconter à quel point sa fille avait été heureuse d’entrer dans un vestiaire où il n’y avait que d’autres filles. « Elle n’imaginait même pas que ça pouvait exister », ajoute la présidente de la ligue.

Cette dernière a d’ailleurs de grandes ambitions pour la suite. L’engouement est évident et leur modèle fonctionne. La prochaine étape serait donc de penser à l’implanter ailleurs, dans d’autres villes et municipalités de la région.

Mission de la ligue

Faire la promotion du hockey féminin par l’exemple afin de développer les valeurs, compétences et qualités reliées au sport d’équipe chez les femmes et les filles au Québec dans un esprit participatif et non compétitif.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.