Lily-Rose De Roy vers le Royal Agricultural Winter Fair

Par Sandra Mathieu

Équitation

La jeune cavalière de Morin-Heights Lily-Rose De Roy et son fidèle poney Gustave en ont fait du chemin au cours des derniers mois. Contre toute attente, elle s’est qualifiée dans la catégorie Sauteur Poney 0,90 mètre et participera avec son compagnon au Royal Agricultural Winter Fair de Toronto du 3 au 12 novembre, le concours hippique amateur le plus prestigieux au pays.

« Beau temps mauvais temps, été comme hiver, Lily-Rose est toujours présente aux entraînements et, tous les jours, elle passe du temps avec Gustave que ce soit pour le nourrir, le brosser ou simplement se balader, souligne son entraîneur Simona Modelli des Écuries Modelli à Saint-Jérôme. Ils ont développé une incroyable complicité et une confiance l’un en l’autre. »

La petite histoire du duo

« J’ai toujours aimé les chevaux et, à l’âge de 8 ans, j’ai demandé à mes parents de m’inscrire à un cours d’équitation, se souvient la jeune fille de 14 ans. C’était le début d’une passion. »
Canelle, le poney de Lily-Rose, s’étant blessée l’an dernier, la cavalière était à la recherche d’une monture pour poursuivre la compétition. C’est en janvier dernier que son entraîneur propose à la jeune femme le défi d’initier le poney de son frère au parcours de sauts de 3 pieds et de participer au circuit provincial.
« Gustave, mieux connu sous le nom de Call Me Sir dans les concours pour faciliter la prononciation des commentateurs, a tout un caractère et il avait l’étiquette un peu fou collée à lui, mais je me suis dit qu’on ne saurait jamais si l’on n’essayait pas, raconte Simona, sourire en coin. Nous avons donc travaillé autant sur sa musculature que sur ses réflexes. Avec Lily-Rose, on a perfectionné la technique et la communication avec le poney, mais aussi le contrôle des émotions. Les chevaux sont d’incroyables capteurs d’émotions, alors le cavalier doit avoir un mental en béton armé! »

Un travail d’équipe

« C’est grâce à toute la ténacité dont elle a fait preuve qu’elle a pu se rendre jusque-là, confie sa mère, Stéphanie Morrissette. Elle y a cru et, malgré les difficultés, elle n’a jamais abandonné. Chapeau à son entraîneur qui a eu confiance en elle et dans les capacités de Gustave dès le début, et qui nous a encouragées à tester la paire. C’est réellement un travail d’équipe! »
Également passionnée de photos et de vidéos, Lily-Rose passe ses temps libres à peaufiner ses montages pour ses coéquipiers de l’écurie. Déjà l’âme entrepreneuriale, elle a également lancé avec son père une entreprise de transport de chevaux pour aider les autres familles qui fréquentent l’écurie et les concours. Elle rêve d’avoir un jour sa propre écurie, d’enseigner et de développer l’équithérapie avec des mini chevaux.
Comment encourager Lily-Rose?
Une participation au Royal Agricultural Winter Fair demande non seulement du temps et de l’énergie, mais également des ressources financières importantes.
Lily-Rose peut compter sur une selle italienne de la marque Équipe, commanditée par Ophélie Michel de Selle Expert Canada ainsi que sur une commandite des produits Watson et cie pour la nourriture et les suppléments, et la famille accepte les commandites et les dons, petits et grands, pour les aider dans cette belle et grande aventure : morrissettestephanie@yahoo.ca.

Lily-Rose De Roy s’est qualifiée pour le Royal Agricultural Winter Fair de Toronto.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *