Naomi Urness en pleine de voltige.
|

Une athlète de l’école A.-N. Morin reconnue à l’échelle provinciale en ski acrobatique

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Finissante à l’école secondaire A.-N. Morin de Sainte-Adèle, Naomi Urness a reçu le trophée Kim Lamarre au gala de « Ski-Acro Québec », à titre d’athlète féminin de l’année s’étant la plus démarquée en Slopestyle.

L’athlète de 16 ans s’est du coup assuré la bourse du « rayonnement sportif 2021 ».

« J’ai été jugée sur un ensemble de caractéristiques, car nous n’avons pas participé à des compétitions en 2020, en raison de la pandémie. Kim Lamarre représente l’idéal de notre sport, grâce à ses qualités globales. C’est d’autant plus méritoire que le prix était décerné pour la première fois cette année », a-t-elle confié.

Un mode de vie

Membre de l’Équipe de développement du Québec, elle mord dans son sport à pleines dents. « Je skie depuis que je suis toute jeune. Je faisais partie d’un groupe de filles à Tremblant qui affectionnent cette discipline. Puis, en secondaire deux, j’ai participé pour la première fois à une compétition intense et serrée. J’ai adoré le Slopestyle et j’ai décidé de m’y consacrer. A.-N. Morin présente le programme le plus prometteur à cette discipline pour se développer et je m’y suis jointe », a-t-elle témoigné.

Plus qu’un programme sport-études, la discipline du Slopestyle est devenue son mode de vie. « Sur les pistes de ski, je perds presque la notion du temps. Je me retrouve dans mon monde, sans les tracas de la vie quotidienne. En 2020, j’ai eu besoin de cette motivation, car nous étions toujours à l’entraînement, sans aucune compétition. Ça devenait très long. Mais là, on semble parvenir de l’autre côté de la vague et on bénéficiera d’un calendrier complet à l’hiver 2021-2022 », a-t-elle présumé.

Celle qui est entraînée par Jean-David Gaudreau à Sainte-Adèle, ainsi que par Jean-François au sein d’Équipe Québec, promet d’avoir un été très actif. « Je vais partager mon temps entre les Laurentides et Québec. À Sainte-Agathe, je serai au club Maximise pour des glisses plus rapides, avec un atterrissage sur des coussins d’air (air bags). J’irai aussi à Beauport, pour profiter au maximum du trampoline et des rampes d’eau. »

Les yeux sur l’équipe canadienne

Membre d’Équipe Québec, Naomi Urness rêve de se joindre à ski-acrobatique Canada.

« Je voulais participer au circuit de la Coupe Canada, mais cela a été annulé. Mon but de l’hiver 2021-2022 reste de prendre part à des compétitions canadiennes, tout en espérant joindre Équipe Canada. Pour atteindre cela, le cheminement de mes performances sera étroitement surveillé. À moi de bien faire. »

L’importance des études sera aussi mise à l’avant plan par les entraîneurs et les amis.

« Je serai étudiante du Collège Dawson, en sciences pures, lors de mon retour à l’automne. Je me destine à la santé ou à la biologie. Je crois que l’évaluation de mon dossier a démontré mon niveau d’énergie et ma volonté. Je pense avoir aussi été jugée sur mon comportement et sur ce que nous dégageons envers les autres, pour le prix. À Montréal, j’habiterai avec mes deux sœurs. J’entends me lancer à fond cette année. Ce sera plus central, à Montréal, pour me déplacer vers les endroits où des compétitions auront lieu. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.