Stationnement à Saint-Sauveur : Permis ou pas permis ?

Françoise Le Guen
Stationnement à Saint-Sauveur : Permis ou pas permis ?
Panneau à l’entrée de Saint-Sauveur indiquant la période d’interdiction de stationnement de nuit. (Photo : Antoine Gascon)

M. André Viger, citoyen de Saint-Sauveur, ne comprend toujours pas pourquoi il a écopé d’une contravention émise par la Sûreté du Québec pour avoir « stationné sur un chemin public où il existe une restriction de stationnement » alors que, selon lui, il était stationné dans un secteur où une pancarte le permettait.

 

« J’ai fait appel, mais la procureure de la poursuite de la cour municipale de Sainte-Adèle a alors sorti un règlement disant que j’étais en infraction en vertu d’un autre panneau situé à l’entrée de la ville, sur la route 370. Comment peut-on avoir une contravention en rapport avec un panneau situé à des kilomètres du Chemin du Lac-Millette, où j’étais stationné ? De plus, il y a des panneaux lumineux à Saint-Sauveur qui indiquent que le stationnement est interdit entre 2 h et 11 h, quand ils clignotent. Quand je me suis stationné, il n’y avait pas d’entretien, pas de neige, et les panneaux n’étaient pas allumés. Je n’étais pas en infraction. J’ai été reconnu coupable en appel », soutient M. Viger.

Manque de clarté, double message ? Qu’en est-il exactement ? Le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariepy, explique qu’il existe quelques endroits où il y a maintenant des panneaux clignotants, comme en arrière de l’église ou sur le Chemin du Lac-Millette, où la ville permet le stationnement 24 h, lorsqu’il n’y a pas d’opérations de déneigement. « Avant, les stationnements municipaux ne permettaient pas de stationner la nuit à certaines périodes. Mais on a changé ce règlement l’automne passé à la suite d’une réflexion du conseil. »

Le règlement

Jean Beaulieu, directeur général de la Ville, nous confirme que Saint-Sauveur a procédé à un changement l’automne 2018 pour permettre le stationnement la nuit en deux endroits : sur le Chemin du Lac-Millette, entre la rue de la Gare et l’avenue St-Denis, où il y a quatre panneaux lumineux clignotants, deux de chaque côté, ainsi qu’à l’arrière de l’église, entre les rues de l’Église et Filion, où il y a deux panneaux. « Quand les panneaux clignotent, il est interdit de stationner. Mais on veut autoriser le stationnement aux gens qui partent de bonne heure, aux employés qui arrivent plus tôt le matin pour travailler, ou encore aux gens consciencieux qui à trois heures du matin désirent laisser leurs autos sur place parce qu’ils ont trop bu. »

La procédure veut qu’un amendement au règlement no sq-03-2012 concernant la circulation et le stationnement (qui stipule l’interdiction de stationnement la nuit du 15 novembre au 15 avril entre 2 h et 7 h) soit fait puis envoyé au procureur de la cour municipale et à la Sûreté du Québec. À l’heure qu’il est, il n’y a aucune indication sur ce changement sur le site de Saint-Sauveur. Après recherches, le directeur général souligne que l’amendement n’a pas été fait. « Il s’agit d’une erreur administrative de notre part ». Par ailleurs, il reconnaît que les panneaux à l’entrée de la ville devraient porter la nouvelle mention « sauf aux endroits où il y a des exceptions ».

L’un des nouveaux panneaux installés dans deux secteurs de Saint-Sauveur permettant le stationnement de nuit sous conditions.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de